Etats-Unis: la NRA ne baisse pas les armes

Une capture d'écran du spot de la NRA

© Youtube

16 janv. 2013 à 15:24 - mise à jour 16 janv. 2013 à 15:26Temps de lecture2 min
Par Wahoub Fayoumi

"C’est vraiment un élitiste hypocrite", affirme la NRA, dans son spot. La NRA cible les enfants du président, accompagnés  de gardes armés dans leur école, alors que les enfants du citoyen américain lambda n’y ont pas droit. Avec des accents proches de ceux utilisés par les militants du Tea Party, la NRA affirme: "Monsieur Obama demande que les riches paient leur taxes, mais lorsqu’il s’agit de faire bénéficier tout le monde de la sécurité", il n’est pas d’accord.

Suite aux réactions provoquées par la fusillade de Newtown, en décembre dernier, a NRA avait suggéré de mettre un policier armé dans chaque école, suscitant une levée de boucliers des mouvements prohibitionnistes. "Les enfants du président américain sont-ils plus importants que les vôtres ?" demande l’association.

"La plupart des Américains pensent que les enfants d'un président ne devraient pas être utilisés comme arguments dans un combat politique. Mais aller jusqu'à faire de la sécurité des enfants du président le sujet d'une publicité négative est répugnant et lâche", a affirmé le porte-parole de la présidence, Jay Carney, dans un communiqué.

Entraîne-toi au tir!

La NRA ne s’arrête pas là. A quelques heures à peine de l’annonce prévue par le président américain sur les mesures qu’il compte prendre face aux dégâts des armes aux États-Unis, l’association militante frappait fort, encore une fois. Une application pour Iphone permettant aux enfants 4 ans et plus de s’entrainer au tir  était mise en ligne, mardi.

Devant le tollé occasionné par ce lancement, l’âge minimum a été relevé quelques heures plus tard à 12 ans. Une pétition a cependant été publiée en ligne, demandant à Apple d’ "annuler son autorisation à ce produit honteux".

La NRA poursuit donc imperturbablement sa campagne en faveur du maintien de la vente libre et de la détention d’armes aux Etats-Unis. Elle annonce avoir accueilli quelques  250 000 nouveaux membres adhérents en un mois.

Depuis la fusillade de Newtown, plusieurs autres tueries ont eu lieu sur le territoire américain. La dernière en date s’est déroulée mardi, sur le campus d’un collège dans le Kentucky. Un homme a tué deux personnes et blessé une troisième avec une arme semi-automatique.

W. Fayoumi, avec Rue89 Le Figaro

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

La Maison Blanche publie une photo de Barack Obama, un fusil à la main

Monde

USA: des démocrates déposent leur texte de loi contre les armes d'assaut

Monde

Articles recommandés pour vous