RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Etats-Unis : enceinte, elle écope d’une amende pour avoir roulé seule sur une bande de covoiturage… et est bien décidée à ne pas se laisser faire

Photo d’illustration.

Le Texas ne considère-t-il les fœtus comme des personnes à part entière que dans certaines circonstances et pas dans d’autres ?

Le 1er septembre 2021, cet Etat conservateur mettait en tout cas en place le "Texas Heartbeat Act", une loi selon laquelle une femme enceinte a l’interdiction formelle d’avorter dès les premiers battements cardiaques du fœtus, soit après 6 semaines de grossesse. Et ce qu’elle soit victime d’inceste ou de viol. Seules les urgences médicales sont des exceptions valables.

Mais force est de constater que le code pénal de cet Etat reconnaît les fœtus comme des personnes… la plupart du temps. Brandy Cottone, une Américaine enceinte de 34 semaines, en a fait les frais.

Loading...

En retard pour aller chercher son fils de 6 ans à l’école le 29 juin dernier, cette femme de 32 ans a décidé d’emprunter la "HOV Lane", la bande d’autoroute spécialement réservée aux véhicules à occupation multiple tels que les bus et voitures comprenant plusieurs occupants, plutôt que les voies classiques. Problème : Brandy est seule à bord et ignore qu’un contrôle policier l’attend un peu plus loin.

Le contrôle a pour but de vérifier que cette voie d’autoroute n’est pas empruntée par un conducteur unique. Et ça ne loupe pas. Une fois rangée sur le bas-côté, la vitre baissée, l’agent responsable de l’arrestation inspecte la voiture et demande à Brandy si un autre passager fait route avec elle. "Oh, il y a juste nous deux", a-t-elle répondu, des propos relayés par nos confrères de Washington Post.

Incrédule, l’inspecteur lui demande alors d’être plus précise. "Ma fille est juste là", lui a-t-elle indiqué en pointant son ventre. Pour Brandy, il s’agit là de covoiturage. "J’ai affirmé que c’était un enfant vivant, et c’est le cas si on en croit tout ce qui s’est dit autour de l’abrogation de Roe v. Wade", a-t-elle expliqué au Washington Post.

Mais l’argument ne convainc pas. Le code des transports de l’Etat ne considère pas les fœtus comme des personnes. "Il faut deux corps en dehors d’un corps", lui a répondu la police avant de lui dresser une amende de 215 dollars (211 euros environ, ndlr).

Contester l’amende

La jeune femme choisit de contester son amende devant la justice. "Les lois ne parlent pas toutes la même langue, c’est très confus", affirme-t-elle. "Je me battrai".

Selon l’avocat d’appel Chad Ruback, "il est tout à fait possible qu’elle tombe sur un juge qui souhaite récompenser sa créativité."

De son côté, le représentant de l’Etat du Texas, Brian Harrisson s’est engagé samedi soir selon le Washington Post à présenter une législation pour corriger la formulation du code des transports. "Les bébés à naître sont des personnes (ce qui signifie qu’ils sont aussi des passagers) et doivent être traités en conséquence en vertu des lois du Texas. Brandy, continue de te battre contre cette amende !", a-t-il écrit sur Twitter.

Loading...

Le procès est fixé au 20 juillet prochain, soit deux semaines avant l’accouchement de Brandy.

Sur le même sujet

Etats-Unis : des activistes offrent 200 dollars pour localiser les juges conservateurs de la Cour suprême qui ont révoqué le droit à l'avortement

Monde

"We won’t go back" : des manifestants rassemblés devant la Maison Blanche pour le droit à l’avortement

Monde Amérique du Nord

Articles recommandés pour vous