Monde

État d’urgence au Sri Lanka après une journée de manifestations

© AFP or licensors

01 avr. 2022 à 20:56Temps de lecture1 min
Par Belga

Le président du Sri Lanka Gotabaya Rajapaksa a proclamé vendredi l’état d’urgence, donnant de larges pouvoirs aux forces de sécurité après 24 heures de manifestations parfois violentes contre son incapacité à résoudre la grave crise économique.

M. Rajapaksa a expliqué que la sécurité publique imposait d’appliquer des lois dures donnant aux forces de sécurité des pouvoirs étendus pour arrêter et emprisonner des suspects.

Confrontés à la pire crise économique que le Sri Lanka ait connu depuis son indépendance en 1948, la colère des habitants est de plus en plus palpable. Dans de nombreuses villes du Sri Lanka, les gens sont de nouveau descendus dans la rue avec des pancartes réclamant le départ du gouvernement, selon la police et les autorités locales.

Assez de corruption, rentre chez toi Gota !

"Il est temps de partir Rajapaksas !" pouvait-on lire sur l’un des écriteaux portés par les manifestants dans le centre de Colombo, la capitale, en référence notamment au président Gotabaya Rajapaksa et à son frère, le Premier ministre Mahinda Rajapaksa. "Assez de corruption, rentre chez toi Gota !", clamait un autre.

Le gouvernement inclut trois frères du président dont Mahinda, Premier ministre, et Basil, ministre des Finances, ainsi qu’un de ses neveux. Dans la nuit de jeudi à vendredi, des centaines de manifestants s’étaient dirigés vers le domicile du président Gotabaya Rajapaksa pour réclamer sa démission.

A Nuwara Eliya (centre), les manifestants ont bloqué vendredi l’ouverture d’une exposition de fleurs par l’épouse du Premier ministre Mahinda Rajapaksa, Shiranti, selon la police. Les villes de Galle, Matara et Moratuwa, dans le sud, mais aussi d’autres villes du nord et du centre du pays étaient vendredi troublées par des manifestations contre le gouvernement.

L’île d’Asie du Sud connaît de graves pénuries de produits de première nécessité, une inflation galopante et des coupures d’électricité paralysantes.

Crise au Sri Lanka : affrontements et dégâts lors de manifestations

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Sri Lanka : le président Rajapaksa perd sa majorité parlementaire et son nouveau ministre des Finances

Monde Asie

Sri Lanka : les réseaux sociaux bloqués, des manifestations massives prévues ce dimanche

Monde Asie

Articles recommandés pour vous