Agriculture

Et si les fourmis remplaçaient les pesticides dans les champs et les potagers ?

© Getty Images

03 sept. 2022 à 13:00Temps de lecture2 min
Par RTBF avec AFP

Des colonies de fourmis en guise d’engrais. Cette idée pourrait bien faire son chemin dans les potagers et dans les cultures agricoles. Selon une étude, les fourmis représenteraient une alternative écologique et durable aux pesticides.

Massivement présentes sur la planète, les fourmis sont réputées pour ne pas chômer. Alors que des scientifiques leur prêtent des facultés pour détecter certains types de cancers chez les humains, ces insectes pourraient aussi s’avérer précieux pour les agriculteurs.

Une étude parue dans Proceedings of the Royal Society B confirme que les fourmis représentent une bonne alternative aux pesticides, à la fois destructeurs pour la planète et pour notre santé. "Nous avons constaté que les fourmis diminuent l’abondance des ravageurs, réduisent les dommages aux plantes et augmentent le rendement des cultures", écrivent les chercheurs.

Les fourmis augmentent les rendements agricoles

D’après cette méta-analyse qui compile 52 études réalisées sur 17 cultures différentes à travers le monde, la présence de fourmis dans les cultures contribue à augmenter les rendements agricoles, dans la mesure où ces insectes de la famille des Formicidae se nourrissent de toutes sortes de parasites nuisibles aux cultures. À l’exception des pucerons, qui produisent du miellat, matière sucrée dont les fourmis raffolent. Conséquence : elles se nourrissent de la substance, tout en laissant la vie sauve aux parasites qui la fabriquent !

Quoi qu’il en soit, l’introduction de fourmis reste avantageuse pour contrer l’usage de pesticides, qui contribuent au déclin rapide des populations d’abeilles belges. Alors qu’Internet regorge de conseils et d’astuces pour se débarrasser des fourmis, il faudrait au contraire les accueillir à bras ouverts.

Pour les attirer, les chercheurs suggèrent notamment de recourir aux cultures ombragées, "un moyen de promouvoir naturellement les fourmis dans les systèmes de culture". Ou encore de leur créer un environnement favorable en installant des nids et de la nourriture (graines, végétaux, pain, liquides sucrés, etc).

En plus d’être écologique et 100% naturelle, cette alternative aux engrais chimiques présente un autre avantage non négligeable : elle ne nécessite presque aucune dépense financière. "Certaines espèces de fourmis ont une efficacité similaire ou supérieure à celle des pesticides, pour un coût moindre", assurent les scientifiques qui ont dirigé l’étude.

Sur le même sujet

Des scientifiques ont estimé combien de fourmis il y a sur Terre : 2,5 millions de fois plus que d’humains

Biodiversité

Articles recommandés pour vous