RTBFPasser au contenu

Biodiversité

Et si les ailes des hiboux pouvaient aider à réduire le bruit des avions ?

Et si les ailes des hiboux pouvaient aider à réduire le bruit des avions ?
20 janv. 2022 à 15:002 min
Par Chloé Rosier

Des chercheurs se sont penchés sur les ailes des hiboux afin de rendre nos avions moins bruyants.

Vous ne voyez pas le rapport ? On vous explique.

La pollution sonore liée aux activités humaines a largement augmenté depuis le milieu du siècle dernier, une situation qui a poussé les biologistes à se pencher sur son impact sur la faune et la flore. Le bruit est considéré comme une pollution qui endommage l’environnement. En effet, comme nous, les arbres souffrent de la pollution sonore.

Le bruit de bord de fuite : la source de nuisance sonore

La principale source de bruit des moteurs aéronautiques et à turbine (avions, drones et éoliennes) est ce qu’on appelle le bruit de bord de fuite. Une nouvelle étude, publiée dans Physics of Fluids et réalisée par des chercheurs de l’Université Xi’an Jiaotong permettrait d’utiliser les caractéristiques des ailes de hiboux pour modifier la conception des profils aérodynamiques des ailes d’avion et diminuer ce bruit de bord de fuite.

Le bruit de bord de fuite est généré lorsque le flux d’air passe le long de l’arrière d’un profil aérodynamique (d’une aile d’avion par exemple). Le flux crée alors une couche d’air turbulente au-dessus et en dessous de l’aile. Le bruit est créé quand les couches d’air se joignent à l’arrière de l’aile en se dispersant.

"À l’heure actuelle, la conception des pales des turbomachines rotatives a progressivement mûri, mais la technologie de réduction du bruit est toujours à un goulot d’étranglement", a déclaré l’auteur Xiaomin Liu, dans sustainability-times. "Les capacités de réduction du bruit des structures en dents de scie conventionnelles sont limitées, et certaines nouvelles structures de bord de fuite non lisses doivent être proposées et développées pour exploiter davantage le potentiel de réduction du bruit bionique."

Les hiboux sont très silencieux, pourquoi pas nos avions ?

La forme des ailes des hiboux pourrait révolutionner l’aviation.

"Les hiboux nocturnes produisent environ 18 décibels de bruit en moins que les autres oiseaux à des vitesses de vol similaires en raison de leur configuration d’aile unique", explique Xiaomin Liu, dans sciencefocus. "De plus, lorsque le hibou attrape une proie, la forme des ailes change également, de sorte que l’étude de la configuration du bord de l’aile pendant le vol du hibou est d’une grande importance."

A l’aide d’un logiciel, l’équipe de chercheurs a créé des profils aérodynamiques simplifiés, se basant sur les caractéristiques des ailes des hiboux. Le bruit de bord de fuite a été considérablement diminué (voir supprimé dans certains cas) grâce à l’amélioration des conditions d’écoulement de l’air et à l’optimisation de la forme du bord.

La réduction du bruit dépend cependant des différentes conditions de fonctionnement, une éolienne ne fonctionnant pas comme un avion. Il faudra donc étudier plus en détail chaque concept aérodynamique dont on veut diminuer le son.

Sur le même sujet

07 févr. 2022 à 11:11
1 min
31 déc. 2021 à 09:34
1 min

Articles recommandés pour vous