Et si la Terre devenait inhabitable en 2500 à cause des changements climatiques ?

© Getty

03 oct. 2021 à 15:57Temps de lecture4 min
Par Pascale Bollekens

Les activités humaines sont en train de changer le climat de notre planète et les écosystèmes de manière dangereuse et perturbatrice pour l’Homme. Les concentrations de gaz à effet de serre ne cessent d’augmenter dans l’atmosphère ce qui aura des conséquences pour plusieurs siècles et bien au-delà de 2100. Continuer à étudier les effets du passé, du présent et des futures émissions de CO2 seulement jusqu’en 2100 est une vision à trop court terme. Voilà pourquoi, Les chercheurs de la Mc Gill University de Sainte Anne de Bellevue à Québec et de l’Université d’Oxford au Royaume – Unis qui viennent de publier dans la revue scientifique "Global Change Biology", ont prolongé ces scénarios de climat du futur jusqu’en 2500. Et ce que l’on peut déjà dire, c’est que certains de ces scénarios extrêmes n’ont vraiment rien de folichon. Notre planète pourrait bien devenir inhabitable dans 500 ans.

Même si les problèmes critiques de production de nourriture ou les migrations forcées devaient se produire avant la fin du siècle, le problème des régions qui deviendront hostiles aux humains devrait surgir à l’aube du 22e siècle. Les scientifiques se sont demandé quels seraient les impacts après 2100 avec différents modèles et différentes émissions de gaz à effet de serre sur les cultures ou le stress thermique sur les populations. Leurs projections interpellent. Si nous ne faisons rien, les impacts climatiques seront peut-être irréversibles.

Quels seront les impacts climatiques après 2100 ?

Xavier Fettweis, Climatologue à l’Université de Liège trouve la publication intéressante : "Jusqu’ici, les rapports du Giec, le groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat se penchent sur les scénarios pour rester jusqu’en 2100 au-dessous d’une augmentation de 2 °C, voire de 1,5 °C comme prévu à par les accords de Paris à la Cop 21. Toutes les simulations s’arrêtent à 2100 pour des questions de calculs et de priorité. Ces scientifiques sont allés plus loin."

(Ndlr aujourd’hui, avec les engagements pris par les différents gouvernements du monde, on est sur une trajectoire de +2,7° d’ici la fin du siècle.)

Trois scénarios de climat: dans le plus extrêmes la terre sera hostile pour les humains dans 500 ans

© Tous droits réservés

Sur la table 3 scénarios : le RCP 2,6 celui des accords de Paris (en 2015) avec +2 °C, le RCP 4,5 c’est le scénario moyen, et enfin, le RCP 6,0 le plus haut mais pas le plus extrême. Les chercheurs ont travaillé sur la répartition de la végétation, sur le stress thermique et sur la croissance des plantes cultivées aujourd’hui dans le monde pour évaluer les conditions auxquelles seront soumis nos enfants et petits enfants dès le siècle prochain. Le graphique est clair, les anomalies de températures vont jusqu’au rouge foncé en 2500 où certaines zones ne seront plus habitables.

Première mauvaise nouvelle, le réchauffement de la planète ne s’arrêtera pas après 2100 et c’est pire encore pour les deux derniers scénarios. En 500 ans, la végétation va devoir s’adapter à ces changements. Par exemple, de nombreuses cultures se réduisent et certaines vont devoir migrer vers les pôles. Des zones riches ou fertiles vont devenir des déserts.

Pour mieux comprendre, les scientifiques ont pris quelques exemples, sur ce qui arrivera dans le cas du scénario extrême.

L'Amazonie

Le premier, l’Amazonie couverte à l’heure actuelle encore de précieuses forêts primaires, la hausse des températures va y assécher les sols et transformer ce poumon vert en désert. Ce qui va encore amplifier le réchauffement climatique local, la hausse des températures pourrait alors s’emballer avec tous les dégâts sur la faune, la flore et biodiversité en général.

L'Amazonie dans le passé, une forêt, aujourd'hui traversée par des routes, un désert en 2 500.
L'Amazonie dans le passé, une forêt, aujourd'hui traversée par des routes, un désert en 2 500. © C. Lyon Erin E. Saupe

Le continent indien

Autre exemple, frappant lui aussi. Sur le continent indien, les précipitations vont augmenter fortement et la température atteindra en moyenne 40 °C, pendant les mois d’été. Il sera impossible pour les agriculteurs d’aller aux champs sans se protéger. Il faudra sans doute, une agriculture robotisée dans des serres climatisées. Ce seront des robots qui feront le travail sous cette chaleur écrasante.

L'Inde et ses rizières dans le passé, avec des infrastructures modernes aujourd'hui, un enfer en 2 500 , où les robots auront remplacé les agriculteurs sous une chaleur écrasante.
L'Inde et ses rizières dans le passé, avec des infrastructures modernes aujourd'hui, un enfer en 2 500 , où les robots auront remplacé les agriculteurs sous une chaleur écrasante. © C. Lyon Erin E. Saupe

Le Midwest américain

Dernier exemple, le Midwest, au centre des Etats-Unis, véritable grenier à céréales aujourd’hui, deviendra à cause de l’humidité et de la chaleur (les céréales vont pourrir), une terre de cultures exotiques, caféiers, palmiers à huile, bananiers, les seuls à encore pouvoir supporter le nouveau climat.

Le Midwest aux USA, ses cultures de céréales dans le passé,  aujourd'hui industrialisées, transformées en cultures exotiques en 2 500.
Le Midwest aux USA, ses cultures de céréales dans le passé, aujourd'hui industrialisées, transformées en cultures exotiques en 2 500. © C. Lyon Erin E. Saupe

Les 500 prochaines années vont radicalement changer notre planète qui deviendrait hostile à l’homme

Notre climatologue revient sur le stress thermique : "Au-delà de 36 °C cela devient dangereux pour notre santé et donc si l’on ne fait rien, certaines régions du monde vont devenir inhabitables, où les températures vont atteindre les 50 °C de manière récurrente, ce sera hostile pour l’Homme. Il fera trop chaud en été, pas nécessairement plus sec, pour que nous puissions encore y vivre normalement."

Et de poursuivre, "Si nous n’arrivons pas à ralentir le réchauffement climatique. Les 500 prochaines années vont radicalement changer notre planète qui deviendrait hostile à l’homme. Mais si nous respectons les accords de Paris, alors la température pourrait diminuer à partir de 2100. Et le scénario catastrophe décrit dans cette étude n’arrivera pas. Une augmentation de 1,5 °C est un seuil, les climatologues montrent que si on le dépasse de manière durable, cela deviendra dangereux pour l’Homme et pour la nature et l’on ne pourrait plus revenir en arrière vers un climat dit normal."

Pour Xavier Fettweis, cette étude a le mérite de montrer ce qui arriverait dans des scénarios du pire, mais elle est irréaliste : "C’est de la Science-fiction en espérant que cela le reste. D’ici là, de nombreuses catastrophes se seront produites et les humains se rendront compte qu’ils doivent agir. C’est impossible que l’on laisse aller les choses jusque-là pendant 500 ans. Cela coûtera de toute façon plus cher de ne rien faire que d’agir."

Et de conclure, "En attendant, nous devons déjà nous adapter aux sécheresses et autres inondations. Même si on stoppait toutes nos émissions de gaz à effet de serre du jour au lendemain, il faudrait 10 ans pour voir diminuer la température globale. Nous ne sommes pas encore prêts à le faire, les changements climatiques vont donc encore se poursuivre dans les prochaines décennies."

Sibérie: le changement climatique entraîne des feux de forêts

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

En Afrique, plus de 200 sites patrimoniaux menacés de disparition à cause du réchauffement climatique

Patrimoine

En Espagne, la mer dévore le littoral catalan

Monde

Articles recommandés pour vous