RTBFPasser au contenu
Rechercher

Musique - Rock

Et si la musique aidait à lutter contre la démence sénile ?

Des chercheurs américains ont constaté que la musique améliore l’humeur des personnes atteintes de démence sénile.

La musique n’est pas qu’une source de divertissement. Elle permettrait d’améliorer l’humeur et le bien-être des personnes atteintes de démence sénile. C’est pourquoi la start-up australienne Music Health a lancé Vera, une plateforme qui propose des playlists personnalisées aux seniors souhaitant retarder le plus longtemps possible les effets du déclin cognitif.

Vera s’adresse tout particulièrement aux personnes atteintes de démence. L’Organisation mondiale de la santé estime qu’entre 5 et 8% des seniors âgés de 60 ans et plus souffrent, à un moment donné, de cet état de détérioration des fonctions intellectuelles. Cela a été le cas de la grand-mère de Nicc Johnson, l’un des fondateurs de Vera.

"Ma grand-mère (Oma) a eu la maladie d’Alzheimer à une époque où la démence n’était pas bien comprise. Ce n’est que bien plus tard dans ma vie que j’ai appris que cela n’est pas une conséquence normale du vieillissement", explique-t-il sur le site de Vera.

Nicc Johnson et son associé Stephen Hunt espèrent aider les personnes atteintes de démence et leurs proches à lutter contre le vieillissement cognitif avec Vera. Cette application utilise des algorithmes pour créer des playlists musicales adaptées à chacun de ses utilisateurs seniors. Le but ? Stimuler de nombreuses régions de leur cerveau et faire resurgir des souvenirs.

Des chercheurs américains ont constaté en 2018 que la musique améliore l’humeur des personnes atteintes de démence sénile. Pour le démontrer, ils ont fait écouter à une trentaine de patients d’une maison de retraite leurs chansons préférées pendant une vingtaine de minutes. Résultat : les participants de l’étude paraissaient plus présents et sereins. Ils interagissaient aussi plus avec leur entourage.

Vera espère avoir le même effet sur les personnes âgées souffrant de démence. La plateforme analyse des millions de chansons issues du catalogue du groupe Universal Music, afin d’identifier celles qui stimuleront le plus le système cognitif de chaque senior.

"Lorsqu’une personne arrive sur la plateforme, nous lui demandons où elle est née et quand, puis où elle a grandi entre 15 et 35 ans. Si c’était à Pékin, la musique dans laquelle ils ont baigné sera très différente de celle d’une personne qui vivait aux États-Unis", a déclaré Stephen Hunt à Variety. Ces morceaux sont ensuite répartis en trois types de playlists : celles pour se détendre, celles pour gagner en dynamisme et celles pour se remémorer des souvenirs.

Vera est actuellement disponible sur iOS au Royaume-Uni, aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Les seniors atteints de démence ou leurs proches peuvent souscrire à un abonnement (mensuel ou annuel) pour l’utiliser. Mais les fondateurs de l’application souhaitent surtout qu’elles soient utilisées dans des maisons de retraite et des établissements accueillant des personnes âgées.

Sur le même sujet

Fête de la musique : que faire en province de Namur ce weekend ? Voici le programme !

Regions

Articles recommandés pour vous