RTBFPasser au contenu
Rechercher

Energie

Et si l'hydrogène en poudre était l'énergie de demain ?

Et si l'hydrogène en poudre était l'énergie de demain ?
24 juil. 2022 à 08:30Temps de lecture1 min
Par RTBF avec AFP

Des chercheurs de l'université Deakin, en Australie, ont réussi à stocker de l'hydrogène sous forme poudreuse, ce qui s'avère à la fois plus facile et sécurisant à transporter. A tout moment, il est possible de lui rendre son aspect gazeux, simplement en réchauffant cette poudre.

Cette découverte pourrait bouleverser toute l'industrie et ouvrir de nouvelles perspectives de développement pour les énergies dites "propres".

Le gaz réduit en poudre peut être stocké et transporté

Ce nouveau procédé est décrit dans la revue scientifique Materials Today. Et comme il y est question de séparer, stocker et transporter d'énormes quantités de gaz en toute sécurité et sans déchets, cette technique pourrait parfaitement s'adapter à l'hydrogène.

Les chercheurs ont réussi à mettre au point une technique originale et inédite de séparation et de stockage des gaz. Pour y arriver, ils ont utilisé de la poudre de nitrure de bore, qui possède une très grande capacité d'absorption. Au cours du processus, cette poudre est placée dans un broyeur contenant de petites boules en acier inoxydable. La collision de ces billes avec la poudre et la paroi de la chambre déclenche une réaction mécano-chimique qui entraîne progressivement l'absorption du gaz par la poudre.

Cette cette solution ne nécessite pas de produits chimiques agressifs et ne crée aucun sous-produit.

Une fois absorbé dans ce matériau, le gaz peut être transporté facilement et en toute sécurité. Il suffira ensuite de chauffer la poudre sous vide pour libérer le gaz sous une forme parfaitement inchangée.

Restons prudents : le procédé n'a été testé qu'en laboratoire !

Un tel procédé permet en théorie de pouvoir stocker de l'hydrogène (ou d'autres gaz) n'importe où et de l'utiliser dès que nécessaire. Pour le moment, le succès de cette méthode n'est démontré qu'en laboratoire. La prochaine étape sera donc de la valider avec l'industrie pour développer des applications pratiques.

Pour rappel, la méthode actuelle de stockage de l'hydrogène consiste à utiliser un réservoir à haute pression ou bien encore à refroidir le gaz jusqu'à sa forme liquide. Or ces méthodes supposent des processus et des produits chimiques relativement dangereux.

Sur le même sujet

Hep taxi ! L’hydrogène débarque à Bruxelles

Regions

Allemagne : coup de sifflet pour la première flotte de trains à hydrogène au monde

Environnement

Articles recommandés pour vous