Décès d'Elizabeth II

Et si Elizabeth II décède en Ecosse ? Voici les dessous de l’opération "Licorne"

© AFP and licensors

08 sept. 2022 à 15:08Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Lavinia Rotili

Alors que la reine Elizabeth II de Grande-Bretagne est sous surveillance médicale après que ses médecins ont déclaré qu'elle était "préoccupée" par sa santé, un plan spécial a été mis en place en cas de décès. Le plan "Opération Licorne" a été divulgué il y a trois ans par le journal écossais The Herald, l'agence de presse néerlandaise ANP et plusieurs médias britanniques ont rapporté jeudi.

L'opération Licorne fait des préparatifs spéciaux si Elizabeth meurt en Écosse. Par exemple, elle serait aménagée à Holyroodhouse, un palais d'Édimbourg qui est sa résidence écossaise officielle. Son cercueil serait ensuite transporté à la cathédrale Saint-Gilles sur le Royal Mile, avant d'être finalement emmené de la gare centrale de Waverly par le train royal le long de la côte est jusqu'à la capitale britannique, Londres.

Lorsque le transport par train n'est pas possible, il se fera par avion, dans le cadre de "l'Opération Overstudy".

L'activité du Parlement écossais serait également suspendue immédiatement pour permettre aux autorités écossaises de se préparer aux funérailles nationales. Elle aurait lieu dix jours après sa mort.

Les autorités écossaises estiment que des centaines de milliers de personnes viendraient à Holyroodhouse pour dire au revoir à Elizabeth, le seul monarque que de nombreux Britanniques ont connu toute leur vie. Le plan pour quand elle mourrait à Londres s'appelle "Operation London Bridge".

Sur le même sujet

La reine Elizabeth II est décédée : redécouvrez notre édition spéciale

Décès d'Elizabeth II

Elizabeth II tire sa révérence : 96 ans de vie en images

Décès d'Elizabeth II

Articles recommandés pour vous