RTBFPasser au contenu

Retour aux sources

Et si Adolf Hitler avait été musicien, chanteur, compositeur… ou peintre ? Chronique d’une jeunesse bousculée.

Portrait d’Hitler dans des ruines…

Dans "Retour aux sources", le documentaire "Nazisme, une aventure autrichienne" aborde cette réalité : le nazisme autrichien a été le laboratoire d’où s’échappera l’entreprise meurtrière que fut le IIIe Reich. L’Autriche, beau pays qui a vu naître Adolf Hitler, führer d’un empire avorté… Et pourtant, tout avait si bien commencé.


 

Ich bin in Braunau am Inn geboren

Je suis né à Braunau am Inn le 20 avril 1889, en fin de journée. C’était un samedi. Mes parents habitaient au 15 de la Salzburger Vorsdadt, une maison qui fait le coin avec la Schmiedgasse, pas bien loin de la Grand’place… Papa s’appelait Aloïs Hitler. Normalement, son nom était Schlicklgruber, mais il a été rebaptisé Hiedler, le patronyme de son beau-père qui avait épousé grand-maman juste après sa naissance… Maman s’appelait Klara Pölzl. Elle avait été servante chez papa qui avait 23 ans de plus qu’elle. Papa et maman se sont mariés en janvier 1885. Père est mort en 1903, il avait 65 ans, maman n’avait que 47 ans quand elle l’a suivi dans la tombe, fin 1907. Ils ont été enterrés à Leonding, pas bien loin de Linz.

La tombe des parents d’Hitler, à Leonding ; le monument a été supprimé en 2013, suite à la crainte de devenir lieu de mémoire fréquenté par les néo-nazis.
La tombe des parents d’Hitler, à Leonding ; le monument a été supprimé en 2013, suite à la crainte de devenir lieu de mémoire fréquenté par les néo-nazis. Tous droits réservés

Ainsi auraient pu débuter les mémoires d’Adolf Hitler, s’il n’était pas devenu l’ignoble personnage dont l’histoire a retenu les ignominies. Dans ce texte d’ouverture, tout est exact. Et lorsqu’on se penche sur la vie de cet homme, on se rend compte que sa jeunesse fut bousculée par maints événements liés au travail de son père…

Lorsque naît Adolphus, Jakob, ses parents habitent Braunau am Inn, où Aloïs, engagé au service des douanes, a été envoyé au grade de contrôleur en 1871. La petite ville est à la frontière avec l’Allemagne. Aloïs y épouse Anna Glassl dont il n’aura pas de postérité. En 1875, il est promu au grade d’inspecteur des douanes.

Maison natale d’Adolf Hitler, à Braunau am Inn.
Adolphus, Jakob Hitler, vers 1890.
Sous le IIIe Reich, la maison natale d’Hitler transformée en musée…

Il épouse Franziska Matzelberger dont il a déjà un fils, également prénommé Aloïs, et aura une fille, Angela. Franziska meurt en 1884, Aloïs est donc libre de se marier à Klara Pölzl qui n’est autre que sa cousine depuis qu’il est devenu Monsieur Hiedler, Hüttler… ou Hitler selon l’orthographe changeante et non fixée de l’époque…

Klara Hitler, née Pölzl, la mère, vers 1880…
Aloïs Hitler, le père…

Aloïs est nommé à Grosschönau, ville frontalière de l’Autriche-Hongrie avec l’actuelle Tchéquie, toute la famille y déménage, avant de s’en aller à Passau avant qu’Aloïs ne termine sa carrière à Linz, en 1895. Adolf a alors six ans… La famille achète une ferme à Hafeld, le petit Adolf sera inscrit à l’école primaire de Fischelham, dans dépend le village… Son instituteur se souviendra "… combien ses affaires de classe étaient toujours rangées dans un ordre exemplaire ". Hélas, les quatre hectares de la ferme se révèlent stériles.

Direction Lambach où la famille emménage dans un petit appartement tandis qu’Adolf entre à l’école de l’importante abbaye bénédictine de la localité. Il y sera aussi enfant de chœur, certains auteurs disent qu’il fera partie de la chorale… A 8 ans, c’est là qu’il voit pour la première fois un svastika, sur les armoiries de l’abbé Theoderich Hagn, un religieux qui, supérieur des lieux de 1859 à 1872, renouvela la spiritualité de l’institution.

Les armoiries de l’abbé Theoderich Hagn, à l’abbaye de Lambach…
Les armoiries de l’abbé Theoderich Hagn, à l’abbaye de Lambach… Tous droits réservés

En 1899, nouveau déménagement, à Leonding où Aloïs achète une petite maison où les pièces sont basses de plafond et où le jardin est planté de poiriers, propice à y installer des ruches, la passion du père d’Hitler. C’est à Leonding que l’unique frère d’Adolf, Edmund, décède en 1900.

La maison de la famille à Leonding…
L’école que fréquenta Adolf à Léonding

Aloïs sera de plus en plus exigeant avec ses enfants, particulièrement à l’encontre d’Adolf qui demeure son unique fils. L’enfant intègre l’une des écoles du village où il obtient de bons résultats. Il aime jouer aux cow-boys et aux indiens, mais, comme le dira sa sœur Paula, il doit toujours être le chef et il faut lui obéir ! Adolf se révèle passionné par la lecture, mais son père refusera de lui accorder de l’argent pour en acheter.

Alors qu’Adolf a 11 ans, Aloïs l’inscrit à l’école secondaire, à quelques kilomètres de la maison : ses résultats chutent de façon vertigineuse, il devra redoubler ! Leurs relations vont se dégrader, le père souhaite que son fils devienne fonctionnaire, le fils veut devenir peintre…

Je ne serai pas fonctionnaire, non, et encore non !

L’une de ses premières peintures représentera la maison de Leonding…

Le fils éprouvera la honte de devoir traîner son père ivre, depuis le café jusqu’à la maison. Il expliquera qu’à l’occasion de ces beuveries, Aloïs participait à des conversations traitant de nationalisme et de pangermanisme… C’est à la "Gasthof Wiesinger" qu’il décédera d’un arrêt cardiaque en janvier 1903. Adolf a 14 ans et sa mère l’envoie dans un pensionnat à Linz.

« Gasthof Wiesinger », lieu où décéda Aloïs Hitler en 1903.
« Gasthof Wiesinger », lieu où décéda Aloïs Hitler en 1903. httpswar-documentary.infoeng

En 1923, l’un de ses professeurs témoignera : "Il était incontestablement doué, quoique d’un caractère buté. Il avait du mal à se maîtriser, ou passait du moins pour un récalcitrant, autoritaire, voulant toujours avoir le dernier mot, irascible, et il lui était visiblement difficile de se plier au cadre d’une école. Il n’était pas non plus travailleur, car sinon […] il aurait dû parvenir à des résultats bien meilleurs. Hitler n’était pas simplement un dessinateur qui avait un beau brin de crayon, mais il était capable aussi, à l’occasion, de se distinguer dans les matières scientifiques […]."

À la rentrée scolaire, Hitler est inscrit à Steyr. En troisième année, ses résultats médiocres marquent l’arrêt définitif de l’école pour Adolf. Entretemps, Klara a vendu la maison de Leonding et s’est installée à Linz où son fils s’inscrit à l’Association des amis du musée de Linz et entame des études de musique… études rapidement abandonnées. Il se présente aussi au concours d’entrée de l’Académie des Beaux-arts de Vienne : refusé !

J’étais si persuadé du succès que l’annonce de mon échec me frappa comme un coup de foudre dans un ciel clair.

Le 21 décembre 1907, Klara rejoint Aloïs dans la tombe. Installé à Vienne, Hitler sera une nouvelle fois refusé aux Beaux-arts. À la rue et sans emploi, entre 1910 et 1912 il sera enregistré comme sans abri Au foyer, il sera de tous les débats politiques, développant son attrait pour l’antisémitisme et l’aryanisme. Il survivra en réalisant des petits tableaux qu’il vendra, entre autres, à des juifs…

Vierge à l’Enfant, Adolf Hitler
Nature morte, Adolf Hitler
L’opéra de Vienne, Adolf Hitler

L’âge de la majorité étant fixé à 24 ans, en 1913 il touche enfin l’héritage de son père. C’est alors que les autorités se rendent compte qu’il n’a pas accompli son service militaire. Grâce à quelques "malices", il en sera… Mais survient la première Guerre mondiale… Une autre histoire… Pourtant, on peut rêver d’un Adolf Hitler qui aurait été connu pour ses talents de musicien ou de peintre. Sa jeunesse bousculée en décidera autrement.

À voir dans "Retour aux sources", samedi 26 mars à 21h05, "Les coulisses de l’histoire – Nazisme, une aventure autrichienne", un documentaire de Barbara Necek, suivi de l’entretien d’Élodie de Sélys avec Geneviève Warland, docteure en histoire, et Alain Colignon, historien Cegesoma, prolongé par le documentaire "Le trésor sacré d’Hitler".

Sur le même sujet

10 juin 2022 à 14:24
1 min
28 avr. 2022 à 12:02
3 min

Articles recommandés pour vous