RTBFPasser au contenu

Cuisine

Et le plat typique qui émet le plus de CO2 est...

La moussaka bulgare est la spécialité la plus gourmande en CO2.
24 déc. 2021 à 16:001 min
Par RTBF TENDANCE avec AFP

Composée à 90% de bœuf, la moussaka remporte la palme de la spécialité la plus gourmande en CO2. Une étude s'est amusée à calculer l'empreinte carbone des plats européens les plus couramment cuisinés. D'autres recettes à base de bœuf, telles que la carbonnade flamande ou le goulasch, sont logiquement très énergivore.

Les spécialités européennes passées au crible

Certaines recettes sont plus ou moins impactantes sur l'environnement. C'est la conclusion d'une étude britannique réalisée par Uswitch. L'analyse a consisté à retenir les plats les plus populaires en Europe.

Sur la base des ingrédients proposés par BBC Good Food pour réaliser chacune des recettes, l'émission carbone de chaque spécialité a ensuite été calculée grâce à la calculatrice en ligne, MyEmissions, une plateforme sur laquelle on peut renseigner n'importe quel plat ou préciser un ingrédient afin de connaître son impact environnemental. 

Le bœuf fait grimper l'addition environnementale

La carbonnade flamande est deuxième du classement.
La carbonnade flamande est deuxième du classement. Monkey Business Images

Préparer une moussaka est aussi énergivore que de conduire sur une distance de 47 kilomètres, révèle cette étude. Tout simplement parce qu'elle contient du bœuf.

L'élevage de bétail est responsable de 15% des émissions de gaz à effet de serre.

Rien d'étonnant donc si les recettes en haut de ce classement sont à base de bœuf. C'est la version bulgare de la moussaka qui est en tête. Produisant 11.971 grammes de CO2 par portion, elle diffère de la recette grecque par la présence de pommes de terre. Pour preuve, l'empreinte carbone de cette dernière est estimée à 2.450 grammes de CO2. Un bilan carbone plus honorable qui trouve ses raisons dans la présence d'aubergines.

En deuxième position, la carbonnade flamande émet 11.202 grammes de CO2 tandis que le goulasch allemand atteint 8.055 grammes de CO2.

Les 10 plats européens les plus gourmands en CO2 (en grammes) :

1. La moussaka bulgare (11.971)

2. La carbonnade flamande (11.202)

3. Le goulasch allemand (8.055)

4. La francesinha portugaise (6.260)

5. Les côtelettes lettones (3.877)

6. Le makaronilaatikko finlandais (macaroni casserole) (2.552)

7. La moussaka grecque (2.450)

8. Le fish and chips britannique (2.021)

9. Le coddle irlandais (ou marmite de Dublin) (1.487)

10. La fideua espagnole (1.320)

Sur le même sujet

02 déc. 2021 à 08:00
2 min
17 sept. 2021 à 08:00
2 min

Articles recommandés pour vous