Economie

Et la manager de l’année est… Diane Govaerts, CEO de Ziegler

Manager de l'année 2022

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

11 janv. 2023 à 17:50 - mise à jour 11 janv. 2023 à 22:04Temps de lecture3 min
Par Martin Bilterijs

L’année 2023 commence avec une récompense pour Diane Govaerts, directrice générale du groupe Ziegler : elle reçoit le titre de Manager de l’année. Elle succède à Sébastien Dossogne (groupe Magotteaux).

Diane Govaerts a reçu son trophée de Manager de l’année des mains sur Premier ministre, Alexander De Croo.
Diane Govaerts a reçu son trophée de Manager de l’année des mains sur Premier ministre, Alexander De Croo. © Tous droits réservés

Ziegler : vous avez peut-être déjà aperçu ces lettres jaunes sur fond vert foncé sur des camions, des camionnettes ou même un vélo-cargo… Car, vous l’aurez compris, le groupe est actif dans le secteur du transport, routier ou maritime, la logistique d’entreposage, la douane et le rail.

Alors, quelle personnalité ça forge d’évoluer dans ce qui est perçu encore très souvent comme un monde, le transport, un monde d’hommes ? "Oui, c’est un milieu d’hommes, entame Diane Govaerts, comme la finance est un milieu d’hommes. Moi personnellement, je ne fais pas de différence, je suis plutôt pour la méritocratie. Mais j’aime souligner que dans nos 154 agences du groupe, les cinq agences les plus performantes sont dirigées par des femmes. Hasard ou pas ? Je vous laisse voir", ajoute-t-elle.

Diane Govaerts préfère donc parler de méritocratie. Même si c’est bel et bien d’une entreprise familiale dont elle a hérité, fondée par son arrière-grand-père, un Suisse qui s’est lancé en 1908, à Bruxelles, sur le marché de l’importation de vins et spiritueux français. A l’époque, c’était avec chevaux et charrettes.

Diane Govaerts aborde aussi la finance : en effet, avant d’intégrer l’entreprise familiale, après l’obtention de son diplôme à la Solvay Business School, elle travaille durant 7 ans à la banque d’affaires Degroof. En 2015, elle rejoint l’entreprise que dirige alors son grand-père, dont elle devient directrice générale deux ans plus tard au décès de celui-ci.

(Ci-dessous une vidéo de présentation par l’entreprise elle-même)

154 bureaux dans 15 pays sur 3 continents et 3200 employés

Ziegler est une multinationale, qui emploie 650 personnes en Belgique et, par exemple, 130 en Chine. Transport routier, on l’a dit, le fret aérien et maritime, des centaines de milliers de mètres carrés d’entrepôts, dont un de 6000 m2 au port de Bruxelles, et des activités de niche comme le transport des pièces d’avion : sur le site du groupe, Ziegler donne l’exemple de ce transport exceptionnel, une turbine d’avion envoyée en 48 heures aux Philippines depuis la Normandie. (Vidéo ci-dessous)

Loading...

Et puis, l’entreprise est aussi active dans l’organisation de salons ou d’expositions partout dans le monde : à Bruxelles, elle s’occupe ainsi de Batibouw ou du Salon de l’Auto. Une branche, vieil héritage de l’Expo 58 figurez-vous, puisque Ziegler, à l’époque, a été choisie comme prestataire officiel de l’exposition universelle. Un "coup de boost incroyable" reconnaît aujourd’hui la patronne, qui a permis au groupe de se faire connaître à l’international.

Des défis propres au secteur

Diane Govaerts le reconnaît : passer à travers la crise sanitaire fut une sacrée gageure. Ziegler avait pris la décision de garder tous ses sites ouverts, en participant notamment à l’importation de masques ou blouses et autre matériel médical.

Pour le futur, la CEO met surtout en avant la transition écologique du secteur. "Pour cela, il y a deux grandes catégories sur lesquelles on travaille : d’abord au niveau de nos véhicules et des modes de transport. Par exemple, on passe aux camions Euro 6, des camionnettes électriques où l’on essaye d’avoir le dernier kilomètre neutre en CO2. Et puis au niveau aussi de tous nos sites, les buildings qu’on équipe de panneaux solaires, de led ou de citernes de récupération d’eau de pluie, etc."

Aujourd’hui on doit transporter les flux d’informations en instantané

Et puis, comme dans de nombreux autres secteurs, l’autre chantier c’est la digitalisation. "Les clients attendent de nous qu’on transporte leurs marchandises, ça c’est normal. Aujourd’hui, on doit transporter les flux d’informations en instantané qui vont avec ces marchandises. Et comme nous sommes des spécialistes du multimodal, nous mixons plusieurs modes de transport, en fait il faut que cette chaîne numérique de documents suive la chaîne d’approvisionnement", précise Diane Govaerts, CEO de Ziegler.

Reste les perspectives propres à l’entreprise. Un mot d’ordre "pas la croissance pour la croissance" mais "continuer à se développer dans les pays où nous sommes déjà implantés". A noter que l’entreprise ouvre cette année un premier bureau aux Etats-Unis. Elle sera ainsi présente sur quatre continents. Ziegler est bien décidé à devenir un empire sur lequel le soleil ne se couche jamais.

Cinq candidats étaient en course pour cette 38e édition du prix de Manager de l’année. Hormis Mme Govaerts, Pierre-François Bareel (Comet), Axel Kupisiewicz (Lasea), Pascal Laffineur (NRB) et Louis Ska (Laiterie des Ardennes) faisaient partie des nominés. Le lauréat a été choisi par un jury professionnel, composé de journalistes du magazine Trends-Tendances et de spécialistes des milieux économiques et financiers. Côté néerlandophone, Rika Coppens, CEO de l’entreprise House of HR a été désignée Manager de l’année.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous