RTBFPasser au contenu

Estaimbourg: ce mercredi, poursuite de la grève à la tannerie Masure

Estaimbourg: ce mercredi, poursuite de la grève à la tannerie Masure
13 févr. 2018 à 11:01 - mise à jour 13 févr. 2018 à 13:421 min
Par Vincent Clérin

Une rencontre entre syndicats et direction s'est tenue ce mardi matin entre 10H30 et 11H30 entre syndicats et direction à la tannerie Masure, une société basée à Estaimbourg spécialisée dans la maroquinerie et le tannage végétal de cuir de luxe.  

Un accident avec un élévateur

Au centre des discussions, le licenciement d'un travailleur suite à un accident d'élévateur vendredi dernier, un accident qui a n' a causé que des dégâts matériels.  Aucune solution n'a cependant pu être trouvée à l'issue de cette discussion, le secrétaire permanent de la FGTB Wapi indiquant que "la direction maintenait sa position et refusait de revenir sur sa décision".

 Pour les syndicats FGTB et CSC, qui ont arrêté le travail en front commun, les conditions de travail doivent être améliorées, notamment au niveau de la sécurité. "Nous constatons que, sur 14 chariots élévateurs disponibles dans l’entreprise, 6 sont défectueux et dangereux. Faut-il que ce soit le travailleur qui soit licencié, ou faut-il que la direction prenne les mesures adéquates pour garantir aux travailleurs des outils de travail fiables ?" interrogeait leur communiqué.

La direction refuse de parler

De son côté, contactée également par nos soins, la direction se refuse à tout commentaire sur l'affaire et le mouvement qui a suivi.  L'entreprise emploie entre 105 et 110 travailleurs.

Le travailleur licencié travaillait depuis 19 ans au sein de la tannerie Masure. Les syndicats demandent qu’il puisse poursuivre sa carrière dans l’entreprise, une demande qu’ils émettent en condition pour la reprise du travail.

Articles recommandés pour vous