RTBFPasser au contenu

C'est vous qui le dites

Est-ce aux citoyens de mener des enquêtes ?

Est-ce aux citoyens de mener des enquêtes ?
28 sept. 2021 à 09:522 min
Par C'est vous qui le dites

Un collectif français a monté un dossier pour que la police belge arrête un pédopornographe. Depuis un peu plus d’un an, une association basée dans les DOM-TOM traque les pédophiles sur internet. Ils créent des faux profils de jeunes filles et récoltent toutes les preuves avant de les transmettre aux autorités. Ce matin, on apprend dans les éditions de Sudpresse que le dossier de plus de 1000 pages est maintenant entre les mains de la justice carolo qui a fait interpeller le Farciennois de 58 ans au cœur de l’affaire.

C’est aux citoyens de mener des enquêtes ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

Getty Images

"Si la population aide la police, c’est très positif"

Étienne, un auditeur originaire d’Aubange, dans la province de Luxembourg, est intervenu à ce sujet sur notre antenne :"Parfois, la police a besoin de l’aide de la population pour établir des faits, mais il est bien certain que les gens ne doivent pas se substituer à la justice."

Si la population aide la police, c’est très positif

"Mais la police aura tout de même des recherches à effectuer pour aboutir à la vérité judiciaire. Je suis un ancien policier et c’est vrai que parfois, des gens venaient avec des dossiers bien ficelés. Mais tout dépend du contexte et des faits. Si on part sur des différends familiaux ou de voisinage, les dossiers sont évidemment traités de manière différente."

Getty Images – Carol Yepes

"Les personnes qui agissent connaissent très bien la loi"

Alexis Carantonis, rédacteur en chef de Dhnet.be : "C’est un constat d’échec, ce travail devrait être réalisé par la police, mais c’est compliqué pour de multiples raisons. Je trouve donc que c’est bien que les citoyens prennent le relais en aidant la police. Mais on parle bien "d’aider" : cette collaboration doit être faite avec énormément de balises. Souvent, les personnes qui agissent ainsi connaissent très bien la loi et elles savent quoi faire. Elles créent un profil et laissent venir pour ensuite porter le dossier à la police. On compte ainsi sur les autorités pour intervenir et finir le travail."

Getty Images – Rebecca Nelson

"Une activité saine si elle est bien balisée"

Enfin, le débat se termine avec Sergio Honorez, producteur et réalisateur indépendant : "Ce n’est pas au citoyen de mener des enquêtes dans un pays où la justice a suffisamment de temps, de moyens et d’effectifs. Mais dans notre cadre actuel, avec une justice sous-financée, je trouve que c’est une activité saine si elle est bien balisée et bien contrôlée. Cependant, je peux concevoir que certains citoyens redoutent d’être soupçonnés par d’autres citoyens qui ont les mêmes droits."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Articles recommandés pour vous