RTBFPasser au contenu

Medias

"Ernest et Célestine" grand vainqueur des 4ème Magritte du Cinéma

"Ernest et Célestine" grand vainqueur des 4ème Magritte du Cinéma
01 févr. 2014 à 22:27 - mise à jour 02 févr. 2014 à 09:202 min
Par alec@rtbf.be

Il y a bientôt un an, le dessin animé "Ernest et Célestine" remportait le César du meilleur film d'animation en France. Dans un mois, le film sera aux Oscars en compétition dans la même catégorie, face à des productions des Studios Disney, DreamWorks et même du géant japonais Miyazaki. A partir du moment où les organisateurs des Magritte faisaient concourir "Ernest et Célestine" dans la catégorie du meilleur film de l'année, il aurait été insensé que ce film plébiscité à Paris et à Hollywood ne le soit pas en Belgique. Dans la foulée, Vincent Patar et Stéphane Aubier reçoivent le Magritte du meilleur réalisateur. Le dessin animé a remporté aussi le Magritte du meilleur son.

Du côté des comédiens, il n'y avait pas non plus de grand suspense. Benoît Poelvoorde, magnifique en photographe dépressif dans le film franco-belge "Une place sur la terre" reçoit son premier Magritte du meilleur acteur. Mais il ne s'est pas déplacé pour venir le chercher.

Du côté des femmes, c'est la jeune Pauline Etienne, déjà sélectionnée dans la catégorie "meilleur espoir", qui remporte le Magritte de la meilleure actrice pour son rôle dans "La Religieuse". C'est aussi un film majoritairement français, et c'est symptomatique des paradoxes de notre cinéma belge: pour exister et vivre de leur art, les talents belges travaillent d'abord en France.

Le reste du palmarès

En tout, vingt prix étaient en jeu lors de la cérémonie présidée par l'actrice belge Emilie Dequenne et présentée pour la deuxième année consécutive par le comédien belgo-italien Fabrizio Rongione.

L'acteur Laurent Capelluto a obtenu le Magritte du meilleur second rôle masculin pour le "Temps de l'aventure", tandis que Catherine Salée pour "La vie d'Adèle" a été couronnée meilleur second rôle féminin.

La nouvelle génération n'a pas été oubliée : le Magritte du meilleur espoir féminin a été décerné à Pauline Burlet pour son rôle dans "Le passé" du réalisateur iranien d'Asghar Farhadi tandis qu'Achille Ridolfi a été désigné meilleur espoir masculin pour "Au nom du fils" de Vincent Lannoo.

Anne Paulicevitch et Philippe Blasband ont pour leur part remporté le Magritte du meilleur scénario pour "Tango Libre".

"Kid" remporte le Magritte du meilleur film flamand

Le film "Kid" de la réalisatrice Fien Troch a remporté le Magritte du meilleur film flamand. Il succède au palmarès au film "A tout jamais" (Tot altijd) de Nic Balthazar.

"Kid" raconte l'histoire de Billy et de son frère Kid qui vivent avec leur mère sur une exploitation agricole en déliquescence. Un jour, ils partent vivre chez leur oncle et leur tante et le monde de Kid s'écroule. Il ne souhaite qu'une chose: passer du temps auprès de sa mère, mais elle n'est plus là.

Un Magritte d'honneur a par ailleurs été remis au réalisateur et acteur serbe Emir Kusturica pour l'ensemble de sa carrière.

A.L. avec H. Dayez

Ernest et Célestine - Bande annonce

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

"Ernest et Célestine", star des Magritte

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous