RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Bruxelles

Environ 150 personnes se sont mobilisées à Bruxelles pour la cause de 475 sans-papiers

Le but de la manifestation : soutenir une action judiciaire intentée par cinq sans-papiers, anciens grévistes de la faim.
02 févr. 2022 à 11:20Temps de lecture1 min
Par Belga

Ce sont environ 150 personnes, selon les organisateurs, qui se sont rassemblées sur la place Poelaert à Bruxelles, face au palais de justice, mercredi matin, pour soutenir une action judiciaire intentée par cinq sans-papiers, anciens grévistes de la faim. Ces derniers ont effet décidé d’attaquer l’État belge en justice pour non-respect d’un accord au sujet de leur demande de régularisation.

Des sans-papiers, anciens grévistes de la faim, et des représentants d’associations de défense des droits des étrangers se sont mobilisés mercredi matin devant le palais de justice de Bruxelles, pour rappeler que "les droits des personnes sans-papiers ne sont pas une monnaie d’échange politique".

En 2021, 475 sans-papiers ont occupé le Béguinage, l’ULB et la VUB à Bruxelles, pendant six mois, pour demander la régularisation de leur séjour. Ils ont ensuite fait la grève de la faim pendant soixante jours. Le 21 juillet, un accord a été trouvé avec le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration, Sammy Mahdi. Cet accord garantit une recevabilité d’office des demandes de régularisation, un traitement prioritaire et rapide des dossiers déposés par les grévistes de la faim et la prise en compte garantie de certains critères comme la durée du séjour en Belgique, une bonne intégration, la présentation d’une promesse d’embauche, etc.

Or, à l’heure actuelle, seule une centaine de dossiers a été traitée et la majorité des décisions rendues sont négatives, déplorent les grévistes de la faim. Face à cette situation, cinq des grévistes, soutenus par l’Association pour la Défense du Droit des Étrangers (ADDE), par Coordination et Initiatives pour Réfugiés et Étrangers (CIRÉ) et par la Ligue des Droits Humains (LDH), ont introduit mercredi matin une action devant le tribunal civil de Bruxelles en référé, pour demander le respect de l’accord de juillet.
 

Sur le même sujet

Des sans-papiers qui occupaient l'ancienne KBC vont occuper un autre logement à Bruxelles

Regions Bruxelles

Des personnes sans-papiers trouvent un nouveau bâtiment vide à occuper à St-Josse-ten-Noode

Regions Bruxelles

Articles recommandés pour vous