RTBFPasser au contenu

Entre poubelles et sangliers, les Romains élisent leur nouveau maire

Un sanglier à Rome le 27 septembre 2021
03 oct. 2021 à 07:19 - mise à jour 03 oct. 2021 à 11:411 min
Par AFP

Les Romains votent dimanche et lundi pour élire leur nouveau maire, qui devra s'attaquer de front aux sempiternelles affres de la capitale italienne, accablée par des transports publics défaillants et une gestion désastreuse des ordures.

La situation de cette métropole de 2,8 millions d'habitants, l'une des plus étendues d'Europe, s'est aggravée au point que des sangliers, attirés par les monceaux d'ordures entassés à même le sol, circulent régulièrement dans certaines zones résidentielles, comme a pu le constater une journaliste de l'AFP mercredi dans un quartier du nord de Rome.

Selon un classement publié par le magazine américain Time Out, la Ville éternelle figure en tête des villes les plus sales du monde avec New York et Bangkok. 


►►► A lire aussi : Accident de téléphérique en Italie: enlèvement présumé vers Israël du seul survivant


Durant leur campagne, les candidats ont rivalisé de propositions pour remédier aux maux de Rome, comme un "nettoyage extraordinaire" de la ville.

La maire sortante Virginia Raggi (5 Etoiles), première femme élue à la tête de Rome en 2016, est de nouveau candidate. Mais elle a peiné à prendre ses marques et n'a pas réussi à créer une dynamique de réformes.

Elle devra affronter au 1er tour Roberto Gualtieri, ex-ministre de l'Economie (2019-2021) portant les couleurs du Parti démocrate (gauche), Nicola Michetti, un avocat de 55 ans candidat de la droite et de l'extrême droite qui avait comparé le Covid à une simple grippe, et Carlo Calenda, un candidat sans étiquette, ancien ministre du Développement économique dans le gouvernement de Matteo Renzi en 2016.

Il faudra attendre le second tour des 17 et 18 octobre pour connaître le vainqueur de la course à la mairie. 

Sur le même sujet

04 oct. 2021 à 16:13
2 min