RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article audio.

La Première

Entre les venelles des cités-jardins du Logis et Floréal : "Un bon moyen pour se cacher de la ville"

Logis-Floréal : 100 ans d'utopie des cités-jardins

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ils habitent le Logis ou le Floréal. Ces deux quartiers d’un autre temps, ces maisons et appartements aux châssis colorés, posés il y a un siècle en bordure de la ville.

Nouveaux arrivants, propriétaires ou locataires de logements sociaux, tous se l’approprient à leur manière. Ils vivent pour les uns, dans des décors cinématographiques ou dans un véritable monument à ciel ouvert, pour les autres, dans une prison classée, isolée et déconnectée.

Cela fait 100 ans que ce village est sorti de terre. 100 ans que les arbres ont grandi, que les fleurs ont fleuri. 100 ans que les maisons se sont doucement défraîchies. Alors que ces lotissements de Watermael-Boitsfort viennent tout juste de fêter le centenaire, ceux qui y vivent préparent doucement une révolution.

Le milieu du printemps est un bon moment pour découvrir une cité-jardin. Dans les allées fleuries, l’air chargé de la ville semble s’être évaporé.

Ce premier épisode du podcast Le Logis et Floréal : 100 ans d’utopie des cités-jardins vous emmène à la rencontre de Sam, Philippe, Jacqueline, Daniel… les habitants de quelques-unes de ces 2000 maisons des cités-jardins qui s’étendent sur un total de 80 hectares.

Découvrez tous les épisodes du podcast Le Logis et Floréal : 100 ans d’utopie des cités-jardins sur Auvio.

Sur le même sujet

Les 10 ans du Chant des cailles, découvrez le projet d’agriculture urbaine, participative et écologique à Watermael-Boitsfort

Outside

Articles recommandés pour vous