Régions Brabant wallon

Entre Clabecq et Tubize, les cyclistes ne se sentent pas en sécurité et réclament des aménagements

Les cyclistes ne se sentent pas en sécurité sur la route qui relie Clabecq à Tubize, le long du chantier du quartier des Confluents.

© Hugues Van Peel - RTBF

Environ 25 cyclistes se sont rassemblés ce mercredi après-midi juste à côté du chantier de construction du nouveau quartier des Confluents à Tubize. Ils estiment que leur sécurité n’est pas assurée sur la route provinciale longeant l’ancien site des Forges, le seul axe qui permet de relier Clabecq à Tubize. Ils réclament donc des aménagements.

A cet endroit, le trafic est incessant et la limitation de vitesse à 30 kilomètres par heure n’est pas toujours respectée. Au sol, le marquage est quasiment inexistant. L’éclairage public est insuffisant sur cette portion de voirie. Et pour couronner le tout, la route a été rétrécie en raison des travaux.

"Depuis que ces travaux ont commencé, ça s’est vraiment dégradé, déplore Gaël Dasnoy, membre du GRACQ, le groupe des cyclistes quotidiens de Tubize. On a peur pour notre sécurité, on hésite honnêtement à faire ce tronçon à vélo."

"C’est dangereux, confirme Aurélie. On est stressé, on est vigilant, et on ne le fait pas avec les enfants sur leur vélo."

De Clabecq à Tubize, les cyclistes inquiets pour leur sécurité

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La Région wallonne n'a pas (encore?) réagi

Le GRACQ dit avoir interpellé les autorités communales et régionales, sans succès jusqu’à présent. Le cabinet du ministre Philippe Henry l’a contacté, mais n’a rien promis. Quant à la ville de Tubize, sa marge de manœuvre semble limitée, puisque cette route ne lui appartient pas.

"De notre côté, nous avons aussi interpellé la région, déclare tout de même Pierre Anthoine, échevin de la mobilité. On a également interpellé ORES pour qu’ils réparent les deux mâts qui ne fonctionnent pas. Et nous avons interpellé les sociétés qui travaillent sur le chantier pour leur demander de mettre en place une sécurisation du chantier. D’ici quelques temps, ils vont placer une bande axiale qui va permettre de bien délimiter les bandes de circulation. Ils ont fluoté les différents plots en béton le long du chantier pour signaler ce danger aux automobilistes et aux cyclistes. Et je leur ai demandé de placer un mât de chantier avec un éclairage spécifique sur cet axe si ORES n’agissait pas."

Quant à l’idée de contrôles routiers, pour s’assurer que les automobilistes respectent bien la limitation de vitesse, l’échevin y est aussi favorable. "Pour autant que la police puisse se positionner en tout sécurité sur le site, ce qui n’est pas évident", ajoute-t-il.

Les cyclistes ont bloqué le trafic dans un sens, puis dans l'autre, pendant quelques minutes.
Les cyclistes ont bloqué le trafic dans un sens, puis dans l'autre, pendant quelques minutes. Hugues Van Peel - RTBF

Patience et prudence

L’échevin de la mobilité rappelle enfin qu’à terme, tout ira mieux pour les cyclistes. Quand le quartier des Confluents sera terminé, la route actuelle sera supprimée et remplacée par des voies de circulation bien mieux aménagées et sécurisées. D’ici là, prudence et patience.

"Il y a cette phase de travaux par laquelle il faut passer, mais qui va aussi évoluer. A un certain moment, le chantier va devoir s’étendre sur la voirie actuelle, il faudra travailler sur les impétrants qui se trouvent sous la voirie. Donc il va y avoir une déviation à travers le chantier, tout en respectant toujours les deux bandes de circulation pour permettre une fluidité du trafic. Et à terme, il y aura des aménagements pour sécuriser les accès pour les piétons et les cyclistes, et les retirer un maximum des voiries où se trouvent les voitures."

Sur le même sujet

Conflit politique à Tubize : « DéFI n’est pas un paillasson, on n’est pas là pour s’écraser devant des pratiques inacceptables »

Régions Brabant wallon

Conseil communal à Tubize : l’opposition dézingue la majorité, le bourgmestre chahuté

Régions Brabant wallon

Articles recommandés pour vous