RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Ensival (Verviers) : des sinistrés à nouveau victimes de cambriolages

Ensival n’est plus qu’un vaste chantier trop facilement accessible pour les cambrioleurs

Comme si les inondations n’avaient pas assez bousculé, et le mot est faible, leur vie. A Ensival Verviers, de nombreux sinistrés viennent à nouveau d’être victimes de cambriolages

C’était la nuit du 1er au 2 avril. Les voleurs se sont introduits dans des maisons en chantier, dans des commerces qui viennent à peine de rouvrir ou qui sont toujours en travaux également.

Tristan Wynant vit à l’étage de sa maison dévastée par la Vesdre depuis le début mais il n’a rien pu faire contre les pilleurs. "J’ai mis un système d’alarme mais là ce sont les entrepôts dans le fond du terrain qui ont été visités. Depuis les inondations, il y a un mur mitoyen de la ville qui s’est écroulé et on a ainsi accès à tous les jardins."
Groupe électrogène, scies électriques et disqueuses, les voleurs ont tout emporté : "les entreprises qui travaillent ici ne repartent pas avec leur matériel chaque jour. Il y en avait pour plusieurs dizaines de milliers d’euros."

Quelques maisons plus loin, chez "Multiprint", Nathalie se désole également. Hébergée ailleurs, l’entreprise retransfère actuellement son matériel à Ensival : "on n’avait pas encore rebranché l’alarme. On se disait qu’il n’y avait rien à voler. Ils ont pris de l’outillage et les déshumidificateurs qui tournaient toujours car on a encore des zones humides."

Vols à répétition depuis la mi-juillet

Ce ne sont pas les premiers pillages. Dès le lendemain de la catastrophe, des bandes de voleurs parcouraient les rues des communes désertées par les habitants. La police avait d’ailleurs mis en place une surveillance renforcée.

"Les policiers font leur travail. On les voit mais ils n’y peuvent rien. Des personnes ont été arrêtées lors des inondations. On en arrête deux, il y en a d’autres après", se désole Ali, patron d’une épicerie," ils ont essayé 4 fois chez moi mais ils ne sont pas parvenus à entrer. Ils ont cassé le volet et la caméra. Certaines personnes âgées vivent seules dans leurs maisons sinistrées, elles sont effrayées".

A côté des patrouilles habituelles de nuit, la zone garde deux patrouilles de deux hommes depuis les inondations. Ça n’a pas suffi.

Quatre personnes ont été interpellées mais il s’agirait, d’après le parquet, de faits de vol avec effraction et violence commis dans un autre quartier de Verviers.

 

Articles recommandés pour vous