RTBFPasser au contenu

Regions Luxembourg

Enseignement spécialisé et coronavirus: travail à distance plus problématique encore

Enseignement spécialisé et coronavirus: travail à distance plus problématique encore
26 mars 2020 à 09:51 - mise à jour 26 mars 2020 à 09:511 min
Par Anne Lemaire

Durant cette période de confinement, où les cours sont suspendus, les profs gardent des contacts avec leurs élèves. Un contact qui passe par le courriel.

Pour les écoles d'enseignement spécialisé, la pratique n'est pas simple. Le contact direct avec les enseignants est bien souvent indispensable, et le travail à distance n'est pas évident du tout.


►►► À lire aussi : Coronavirus et confinement : les Belges toujours plus inégaux pour l'accès à un ordinateur et internet


Exemple dans cette école primaire d'enseignement spécialisé de la Province de Luxembourg, à Ethe-Virton. Cette école accueille des enfants de 6 à 13 ans qui  ont des troubles de l'apprentissage : dyslexie, dyscalculie, dyspraxie...

Ces élèves ont besoin d'un enseignement adapté mais également d'outils spécifiques que tous ne possèdent pas à la maison, comme le précise Edith Lemaire, la directrice : "Certains élèves travaillent sur ordinateur ou bien sur ipad, et pour le calcul nous avons des bouliers adaptés aux problèmes de dyscalculie. Il s'agit d'un matériel très spécifique, qu'on ne trouve pas dans le commerce. Même chose pour l'apprentissage de l'écriture, les outils sont particuliers. C'est donc très compliqué de ne donner que des exercices sur papier."

Surtout que l'apprentissage est avant tout basé sur des expériences concrètes. Ce n'est pas évident non plus pour les parents : "Il ne faut pas oublier que certains parents travaillent; ils ne se trouvent pas continuellement à côté de leur enfant, et nos élèves ne sont pas tous autonomes. Les inégalités sont encore plus marquées, et certaines familles sont démunies."

Articles recommandés pour vous