RTBFPasser au contenu

BD - Accueil

Enigma – Une aventure du comte de Champignac

Champignac – Enigma
16 janv. 2019 à 06:57 - mise à jour 16 janv. 2019 à 07:011 min
Par Denis Marc

 

1940, en pleine étude d’un nouveau champignon, le Comte de Champignac reçoit un message codé l’enjoignant de rejoindre Londres.  Problème, les nazis viennent d’envahir son château et y ont installé un curieux appareil ressemblant à une machine à écrire.  Aidé par sa gouvernante, et après une évasion rocambolesque, il parvient à rejoindre la capitale anglaise puis le manoir de Bletchley Park ou il rencontre un certain Alan Turing et la charmante miss Mc Kenzie.  Leur mission ?  Craquer le code secret de la machine allemande Enigma et changer le cours de la guerre.

 

Après le marsu et Zorglub c’est au tour du sémillant Pacôme de Champignac d’avoir sa propre série spin-off de l’univers Spirou.  Une bonne idée ?  Oui, oui et re-oui !  Réalisant un mix parfait entre vérité historique et aventure fantaisiste, le duo Béka (pour Bertrand Escaich et Caroline Roque) nous propose une aventure riche en rebondissements et en informations pertinentes sur la cryptographie -entendez l’art de coder des messages- et sur la très réelle machine Enigma, chef d’œuvre d’ingéniosité en la matière.  Impossible dans ces circonstances de passer à côté de la figure tutélaire d’un des pères de l’informatique : Alan Turing dont la machine fit gagner un temps précieux dans le décodage des messages secrets des nazis.  Pour faire court, l’album se dévore, le duo nous fournissant à la fois une aventure pleine de fantaisies et un récit pédagogique qui évite d’être trop pesant en insérant ci et là des visages bien connus des lecteurs comme le très imbibé Dupilon ou le toujours épatant maire de Champignac.  Minuscule bémol, l’explication du codeur Enigma aurait peut-être pu bénéficier d’une planche explicative plus accessible à un jeune public.

Côté dessin, c’est Etien (Les Quatre de Baker Street) qui tient le crayon.  Avec un trait précis, il oscille entre Gros-nez et semi-réalisme pour des planches rythmée et riches en détails qui sont un régal pour l’œil.

 

En bref : Sabre de bois et sac à papier, voilà un album à ne pas manquer !!

 

TITRE : Champignac – Enigma

AUTEURS : Etien (D & C) et Beka (S)

EDITEUR : Dupuis

 

Cotation Mon petit Neuvième : 4,5/5

 

Denis MARC

Champignac – Enigma
Champignac – Enigma Dupuis - 2019

Articles recommandés pour vous