RTBFPasser au contenu

Psychologie

Enfant autiste : un animal domestique peut alléger le stress familial

Enfant autiste : un animal domestique peut alléger le stress familial.
30 avr. 2020 à 08:001 min
Par RTBF TENDANCE avec AFP

Cette nouvelle étude, menée par une équipe de l'Université du Missouri, a suivi 764 familles d'enfants atteints de troubles du spectre de l'autisme (TSA) et les a interrogés sur les bienfaits et les inconvénients de posséder un chien ou un chat.

Les chiens plus bénéfiques que les chats

Leurs résultats ont montré que bien qu'un animal domestique puisse entraîner des responsabilités supplémentaires, il pouvait aussi alléger le stress parental. De plus, tant les parents que les enfants rapportaient des liens plus forts avec leur animal. Par ailleurs, les parents qui avaient adopté plusieurs animaux domestiques (à la fois un chien et un chat) rapportaient plus de bienfaits que ceux qui ne possédaient qu'un chien ou un chat.

Les réponses des participants ont aussi révélé que les propriétaires de chiens rapportaient plus de bienfaits que ceux qui avaient adopté un chat. De plus, les parents qui enregistraient des revenus plus bas rapportaient des bienfaits plus importants d'avoir un animal et des liens plus forts entre leurs enfants et l'animal de la famille.

Une source de bien-être pour toute la famille

Comme les parents d'enfants atteints d'autisme confient souffrir de plus de stress que ceux dont les enfants n'ont pas ces troubles, les résultats suggèrent qu'un animal domestique pourrait aider à réduire leur sentiment d'accablement. De même, la présence d'un animal semble réduire les troubles anxieux des enfants autistes.

" Les animaux domestiques peuvent aider à augmenter les interactions sociales et à abaisser l'anxiété, et donc offrir réconfort et soutien aux enfants autistes mais aussi à leurs parents."

Pour les parents qui pensent à adopter un animal de compagnie, le professeur Carlisle recommande d'inclure les enfants dans le processus de décision et de s'assurer que la personnalité de l'animal soit adaptée à celle de l'enfant. "Certains enfants autistes ont des sensibilités particulières, donc un gros chien bruyant hyperactif pourrait entraîner une surcharge sensorielle chez certains enfants, alors qu'un chat bien calme pourrait être plus adapté", a ajouté le professeur Carlisle.

Sur le même sujet

17 sept. 2020 à 05:00
2 min
07 avr. 2020 à 05:00
2 min

Articles recommandés pour vous