Icône représentant un article video.

Déclic

Energie - L'Europe a deux choix: accepter de souffrir ou se plier aux volontés de Poutine

28 févr. 2022 à 07:03Temps de lecture20 min
Par RTBF La Première

Les prix de l'énergie continue de flamber et cela risque de perdurer. Dispose t-on de solutions ? Comment pouvons nous réagir ?

On en parle avec Philippe Defeyt, économiste et directeur de l'Institut pour un développement durable (IDD) et Damien Ernst, professeur à l’ULiège et spécialiste de l’énergie.

Force est de constater que nous avons été naïfs. Selon Damien Ernst, Poutine place ses pions depuis des années. Nous serions pieds et poings liés.  Clairement, on ne peut rien faire.

40% du gaz consommé en Europe vient de Russie. Si nous ne voulons pas souffrir, nous sommes dans une sale situation.  L'Europe a deux choix. Soit accepter de souffrir, soit se plier aux volontés de Poutine.

Si on voulait se passe du gaz russe, c'est toute une filière qu'il faudrait reconstruire. Cela risque de prendre plusieurs années.

Selon Philippe Defeyt, nous avons été anesthésié par des prix bas et un manque de réflexion.

Dans différentes réunions gouvernementales, j'ai dit qu'il fallait s'occuper de l'énergie pour des raison géostratégiques. La réaction a été dubitative.

Mais nous sommes aujourd'hui devant un mur. La hausse est telle que, même la classe moyenne, a du mal a absorber le choc.

Sur le même sujet

Prix record de l'énergie, et sortie du nucléaire : les Verts veulent un grand accord et sont prêts à des concessions

Belgique

Guerre en Ukraine : Emiratis et Russes d'accord pour préserver la stabilité du marché énergétique

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous