Energie

Energie aux USA : la dernière centrale nucléaire de Californie va être prolongée de cinq ans

Centrale nucléaire de Diablo Canyon en 2011

© Tous droits réservés

La Californie a adopté, jeudi, une loi pour prolonger de cinq ans la durée de vie de sa dernière centrale nucléaire : Diablo Canyon. Le gouvernement fédéral supportera une grande partie des coûts.

Un peu plus tôt dans la journée, l’état d’urgence a été déclaré en Californie en raison de la vague de chaleur qui met sous tension un réseau électrique vieillissant.

Cette décision signifie que la centrale nucléaire restera en activité jusqu’en 2030, et non 2025 comme prévu. La Californie veut ainsi éviter d’éventuelles pannes de courant, l’énergie éolienne et solaire ne suffisant pas actuellement à compenser la production des centrales à gaz défaillantes.

Diablo Canyon appartient à la Pacific Gas and Electric Company (PG&E) et devrait rester opérationnelle jusqu’en octobre 2030 grâce à un prêt de 1,4 milliard de dollars. Il est prévu que ce prêt puisse être remboursé par l’entreprise grâce à un financement du ministère américain de l’Energie, qui dispose d’un programme de soutien aux centrales nucléaires en difficulté.

Les militants écologistes réclament depuis des années la fermeture de cette centrale située à mi-chemin entre Los Angeles et San Francisco. En 2016, PG&E avait conclu un accord avec l’État de Californie, les syndicats et les écologistes pour fermer les réacteurs d’ici 2025. Mais en raison des multiples coupures de courant survenues pendant les canicules de 2020, cet accord a finalement été remis sur le tapis.

PG&E doit à présent convaincre la Nuclear Regulatory Commission de prolonger la licence de la centrale nucléaire. En outre, l’État de Californie est en mesure d’annuler le prêt jusqu’en 2024 s’il s’avère que les régulateurs de l’énergie n’avaient finalement pas besoin de cette production énergétique supplémentaire.

Diablo Canyon fournit environ 8,6% de l’électricité consommée en Californie.

Sur le même sujet

Peindre en blanc les toits des voitures permettrait d’émettre moins de CO2

Energie

Guerre en Ukraine : un réacteur nucléaire à Zaporijjia arrêté à cause de bombardements russes

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous