Culture & Musique

En septembre, le "corso fleuri" pour enfants de Wommelgem fêtera ses 60 ans

Les voitures peuvent avoir une taille maximale de 8 m² et doivent être tirées par des enfants.
03 août 2022 à 16:39Temps de lecture3 min
Par Koen Mortelmans

Le dimanche 18 septembre après-midi, le "petit corso fleuri" défilera pour la soixantième fois dans les rues de Wommelgem. Reconnus aux Pays-Bas en tant que patrimoine immatériel de l’Unesco, ces défilés de chars de fleurs sont encore organisés dans 5 villes en Flandre chaque année d’août à septembre, lors de la récolte des dahlias. Des cinq corsos fleuris encore organisés en Flandre aujourd'hui, Wommelgem est le seul où les enfants jouent un rôle de premier plan.

Par et pour les enfants

Depuis 1962, les enfants sont au cœur des festivités du cortège fleuri annuel de Wommelgem. Ce sont en effet eux qui planifient, dessinent et construisent les chars qui défileront couverts de fleurs dans les rues de la ville.

Au départ, les enfants récupéraient les matériaux du grand cortège et imitaient les adultes. Aujourd’hui, les organisateurs du défilé accompagnent les enfants participants en leur offrant une formation gratuite mais également de quoi construire et décorer leurs propres chars.

Si les chars des enfants doivent obéir aux mêmes critères que ceux des adultes, leur taille est réduite afin de pouvoir être tirés par des enfants, comme le précise le règlement du cortège.

Chaque année, les enfants de la ville se donnent à cœur joie pour décorer leurs chars fleuris. Leur plus grande inspiration ? Les personnages de Walt Disney. On retrouve également des chars à l'effigie d’autres personnages du cinéma et de la bande dessinée, des stars de la musique et du sport. Exceptionnellement, le sport et la politique sont également autorisés.

Cette année encore, en plus du cortège, des activités seront proposées aux plus petits. Au programme : châteaux gonflables, maquilleurs, artistes de rues et lancés de bonbons.

En plus de Disney, Tintin et d'autres personnages de bandes dessinées sont sources d'inspiration.

Des débuts difficiles

Le corso fleuri pour enfants, "Kleine Bloemenstoet", de Wommelgem a été organisé pour la première fois en 1962, en marge du "grand" défilé annuel. Ce tout premier cortège des enfants ne s’est toutefois pas déroulé sans incident. Cette première édition avait suscité la colère de certains constructeurs de chars adultes qui considéraient que les enfants ne respectaient pas les traditions en cueillant les dahlias, les plantes qui composent ces chars, au hasard. Le vicaire populaire de la ville, Maurice De Vadder, avait alors pris la défense des enfants.

"Ne tirez pas sur les enfants, tirez sur moi" avait-il déclaré durant la messe. Maurice De Vadder avait largement contribué à l’initiative du corso fleuri pour les enfants, si bien qu’un géant à son effigie défile désormais à leurs côtés lors du cortège.

© Tous droits réservés

Un défilé à taille humaine

En 1962, lors de la première édition, quatorze chariots avaient défilé dans les rues de Wommelgem. En 1982, à l'apogée du corso fleuri, ils étaient 88. L’année dernière, seulement 18 chars avaient fait partie du cortège. 

"88, c’était trop pour travailler efficacement", déclare Paul Van den Broeck, le président du corso fleuri pour enfants en précisant que l'organisation repose sur des dizaines de bénévoles. "Ces dernières années, nous avons eu quinze à vingt participants." 

S’il y a désormais moins de participants, il y a également moins de fleurs à récolter à Wommelgem : "En raison de l’urbanisation croissante, on cultive moins de dahlias aujourd’hui qu’il y a une ou deux générations. Nous avons des accords avec nos collègues de Loenhout pour livrer des fleurs et en cas d'urgence, la ville de Zundert, de l'autre côté de la frontière néerlandaise, aide également" déclare le président Paul Van den Broeck. Lui-même ne cherche pas à être reconnu par L'Unesco, car cela ne signifierait que plus de travail pour les volontaires.

Le géant De Vader

Nommé après le fondateur du corso, le vicaire De Vader, le géant folklorique de Wommelgem se joindra peut-être à nouveau au Kleine Bloemenstoet cette année. Le géant avait fait son apparition pour la première fois en 1991, alors que le vicaire De Vader (1928-2007) était encore en vie.

Au cours des années suivantes, le géant a régulièrement participé à des actions sociales à Anvers, notamment visant à améliorer l’accessibilité des infrastructures de circulation et des bâtiments pour les personnes handicapées. A la suite de cette utilisation intensive, le géant, construit principalement avec de la mousse de polystyrène et des treillis métalliques, nécessite actuellement une restauration avant de pouvoir de nouveau parader pour le plus grand plaisir des petits et des grands.

En 1991, le géant folklorique Vadder rejoignait pour la première fois le Corso Fleuri des enfants.
En 1991, le géant folklorique Vadder rejoignait pour la première fois le Corso Fleuri des enfants. Koen Mortelmans

Sur le même sujet

Le corso fleuri en papier crépon reconnu patrimoine immatériel de la FWB

Patrimoine

Jambes : le Corso fleuri a-t-il encore de beaux jours devant lui ?

Regions

Articles recommandés pour vous