RTBFPasser au contenu

En Russie, Charles Michel abordera les droits de l'Homme: "Il n'y a pas de tabou"

En Russie, Charles Michel abordera les droits de l'Homme: "Il n'y a pas de tabou"
29 janv. 2018 à 19:42 - mise à jour 29 janv. 2018 à 19:421 min
Par RTBF

Le Premier ministre Charles Michel (MR) effectue une visite officielle de trois jours à Moscou. Il va notamment s'entretenir avec le président russe Vladimir Poutine.

Ce déplacement vise à souligner l'importance d'un regain de dialogue avec les Russes en dépit des sanctions européennes, explique Charles Michel : "J'aimerais avoir une meilleure compréhension de la manière dont la Russie envisage l'avenir des relations avec l'Union européenne, une meilleure compréhension aussi du rôle de la Russie au sud de l'Union européenne, dans des pays comme la Libye par exemple ou comme la Syrie. Il faut faire bouger les lignes, et j'observe depuis plusieurs mois déjà que, à l'intérieur de l'Union européenne, on est de plus en plus de pays à considérer que ce dialogue est nécessaire".

"Cela vaut la peine au moins d'essayer, pour défendre nos propres intérêts sécuritaires, géopolitiques, en matière énergétique et économique également, poursuit le libéral. Dans le contexte actuel, les sanctions sont une nécessité, mais elles ne sont pas un but en soi. C'est un moyen qui doit aller de pair avec la tentative d'ouvrir un dialogue sans aucune naïveté, sans aucune complaisance, mais avec la volonté de défendre nos intérêts. Être convaincu qu'on a raison tout seul en restant chez soi, entre soi et entre nous, cela ne fera pas changer les choses dans le bon sens"

"Il n'y a pas de tabou"

Charles Michel n'éludera pas les questions difficiles de la politique intérieure russe, promet-il, dont la problématique des droits de l'Homme : "Chaque fois que je rencontre des chefs d'État ou de gouvernement qui n'ont pas la même tradition que nous sur le plan des droits de l'Homme ou sur le plan démocratique, ce sujet est bien sûr évoqué. Il n'y a pas de tabou, il y a la volonté d'aborder l'ensemble des sujets, et de regarder aussi les sujets sur lesquels on peut avoir des intérêts communs: la lutte contre le terrorisme par exemple est certainement un sujet où des coopérations pourraient être envisagées".

Charles Michel en visite officielle à Moscou

JT 19h30

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous