RTBFPasser au contenu

Fenêtre sur doc

« En route pour le milliard » : hommage au combat des victimes de la guerre au Kivu

Membres de l'Association des victimes de la Guerre des Six Jours" dans les rues de Kinshasa

Depuis plus de 20 ans, des victimes de la Guerre des Six Jours à Kisangani, en République Démocratique du Kivu, luttent pour obtenir justice et réparation. Face à l’indifférence de leurs gouvernants, ils décident de se rendre à Kinshasa pour faire entendre leurs voix. Nommé en sélection officielle du Festival de Cannes en 2020, ce remarquable film les suit dans ce courageux voyage sur le fleuve Congo.

En route pour le milliard : un documentaire du réalisateur Dieudo Hamadi à ne pas manquer le samedi 14/05 à 22h45 dans Fenêtre sur doc sur La Trois et à revoir sur Auvio

En route pour le milliard

Bande-annonce "En route pour le milliard"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Nous réclamons l’argent de notre sang. Qu’avons-nous fait pour mériter ça dans notre propre pays ? " chante une jeune femme à la voix puissante en ouverture de ce film. On comprendra très vite qu’elle a deux prothèses en plastique à la place de ses jambes. C’est une des nombreuses victimes de la Guerre des Six Jours au Kivu. Du 5 au 10 juin 2000, la ville Kisangani fut le théâtre d’affrontements à l’arme lourde entre les armées ougandaise et rwandaise. Une guerre qui a fait 3000 blessés et plus de 1000 morts enterrés à la hâte dans des fosses communes. Depuis, l’"Association des Victimes de la Guerre des Six Jours " lutte pour la reconnaissance de ce conflit sanglant et la réparation des préjudices subis.

Le combat

Des membres de l’association veulent aller à Kinshasa pour aller réclamer l’indemnisation à laquelle nous avons droit " explique une jeune femme à sa mère. Elle a décidé de faire partie du voyage. Elle et tous les autres savent que ce voyage sera long et pénible. Mais ils savent aussi que " sans sacrifice, ils n’obtiendront jamais rien ".

L’Ouganda a été jugé coupable de crimes de guerre par la Cour de Justice Internationale et condamné à dédommager la ville de Kisangani et les victimes de la guerre mais 20 ans après les faits et les victimes n’ont toujours rien vu venir. Révoltés par ces longues années d’attente, les membres de l’Association ont donc décidé de prendre leur destin en main pour faire entendre leurs voix à Kinshasa où siègent les institutions et où la plupart des anciens chefs congolais de cette guerre ont trouvé refuge.

En route pour le milliard
En route pour le milliard Kiripifilms

Le voyage

En apprenant ce projet de voyage, le réalisateur Dieudo Hamadi, originaire de Kisangani lui aussi, a décidé de suivre leur périple et de leur consacrer un film. " La condition de ces femmes et de ces hommes me ramène à ma propre histoire. Adolescent, j’ai vécu la guerre et la peur à Kisangani " explique-t-il. " Le plus bouleversant fut de prendre conscience que la souffrance de tous ces gens existait dans l’indifférence générale ".

Ce film nous embarque avec eux sur le bateau qui va les emmener à Kinshasa après un long et périlleux périple sur le fleuve Congo. Le bateau est bondé. A bord, se bousculent des femmes, des hommes, des enfants, des vieillards … Les images de ce bateau bondé qui vogue à travers la nuit, sous une pluie battante ou un soleil écrasant sont magnifiques et terribles à la fois. La pluie qui tombe, le vent qui claque alors qu'il n'y a que des bâches de fortune pour s’abriter : la force des images et du son nous fait vivre au plus près d’eux l’intensité et l’âpreté du voyage. 

David contre Goliath

Il se dégage la même force dans les images quand on découvre l’ignorance ou le mépris auxquels ils vont faire face devant le parlement à Kinshasa. Et puisque personne ne les écoute au parlement, ils vont dans les rues de Kinshasa crier leur colère. ls n’ont plus leur jambe mais il leur reste leur voix. En parallèle au voyage, le film nous fait vivre aussi des scènes d'une pièce de théâtre qui racontent leur histoire et leur combat contre l’indifférence.

Mon film rend hommage à leur lutte à la fois juste, noble et impossible

La force inouïe de ce documentaire essentiel est de mettre en lumière la dignité de ces femmes et de ces hommes mutilés dans leurs chairs et leurs âmes mais qui sont toujours debout ! " Cette guerre a fait des milliers de morts et relégué des centaines d’autres au rang de misérables parias. Ce film leur est dédié et rend hommage à leur lutte à la fois juste, noble et impossible ". Ce sont les mots de Dieudo Hamadi. On ne pourrait dire mieux !

Production : Kiripifilms et Les Films de l’œil sauvage en coproduction avec Néon Rouge et la RTBF

Sur le même sujet

11 mai 2022 à 06:30
1 min
09 mai 2022 à 09:52
2 min

Articles recommandés pour vous