Belgique

En manque de personnel, la Défense s’allie au privé pour former des jeunes sans perspective

07 juil. 2022 à 13:52Temps de lecture2 min
Par Belga

Le ministère de la Défense et de grandes organisations sectorielles de l’économie belge ont signé jeudi un accord de coopération inédit visant à offrir du travail à davantage de jeunes et à ainsi faire baisser le taux de chômage chez les jeunes.

Baptisé "Reboot4You", cet accord de coopération est à la fois "inédit" et "historique", a affirmé la ministre de la Défense Ludivine Dedonder (PS), lors de la signature en son cabinet à Bruxelles.

NEET

Quelque 300.000 jeunes n’ont actuellement ni travail, ni expérience et ne sont pas en formation, ce qui les situe dans la catégorie des NEET (Not in Employment, Education or Training) alors que la Défense et les entreprises recherchent du personnel, a-t-elle souligné.

Son ministère veut, à lui seul, recruter 10.000 personnes (militaires et civils) durant la législature en cours. "C’est donc un vivier potentiellement énorme de talents qui est souvent oublié", a déclaré Mme Dedonder.

La Défense et l’industrie veulent, par le biais de cet accord de coopération, donner aux jeunes une première expérience professionnelle et leur permettre de suivre une formation mutuellement reconnue afin de faciliter leur insertion professionnelle.

Le ministère de la Défense recherchera les jeunes en faisant appel à des organisations locales, fournira l’encadrement et initiera les jeunes à la vie militaire. Après cela, ils pourront soit s’engager dans une "carrière classique" à la Défense, soit au sein des entreprises partenaires.

Construction, restauration, mobilité

L’objectif est d’offrir aux jeunes "les bases et les compétences nécessaires pour démarrer ou poursuivre leur carrière", selon la ministre. "Parallèlement, nos recrues classiques pourront également bénéficier de la formation de nos partenaires issus du monde de l’entreprise", a-t-elle expliqué.

Plusieurs secteurs sont concernés par l’accord de coopération, comme la construction, la restauration, le travail temporaire et la mobilité. L’un des partenaires est Constructiv, une organisation sectorielle de la construction.

"Nous recherchons de toute urgence des personnes. Il y a 20.000 postes vacants", a déclaré jeudi le président de Constructiv, Gianni De Vlaminck. "Nous voulons offrir aux jeunes la possibilité de recevoir une formation et de les recevoir s’ils ne voient pas d’avenir au ministère de la Défense", a-t-il ajouté.

Le roi Philippe a reçu jeudi matin lors d’une réunion de travail la ministre de la Défense et les représentants des secteurs concernés afin d’échanger sur la situation des jeunes chômeurs et sur le projet Reboot4You.

"Le roi attache une grande importance à ce problème et est curieux de voir les résultats", a déclaré Mme Dedonder.

 

Sur le même sujet

Défense, missions d’aide à la nation : "Des citoyens nous ont dit merci, c’était unique et très enrichissant"

Belgique

Des stages à l’armée pour les "neets" : la Défense recrute aussi des jeunes en décrochage

Regions Hainaut

Articles recommandés pour vous