RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

En France, un maire s'oppose à l'installation du supermarché russe Mere dans sa commune. Et en Belgique ?

03 mars 2022 à 12:59Temps de lecture1 min
Par V.d.T. et N.Z.

Le maire de Thionville a fait savoir ce mercredi sur France Bleu Nord qu'il allait s'opposer à l'installation prévue d'ici deux mois d'un supermarché de la marque russe Mere sur sa commune, en raison de l'invasion de l'Ukraine. "On a quand même une conscience, tous. Et ce qui est montré aujourd'hui sur toutes les télévisions du monde, sauf en Russie, est absolument abominable. J'appelle toutes et tous à se révolter", a-t-il déclaré. 

Cette chaîne de "hard discount", spécialisée dans la vente aux prix les plus bas possibles, ambitionne d'ouvrir prochainement dix nouveaux magasins en Belgique.

Trois ouvertures sur les dix avaient été annoncées pour fin 2021 à Flémalle, Opwijk et Couvin. Aucune n’a finalement eu lieu. En ce qui concerne la première commune, le projet n'est jamais passé, le Collège et la Région donnant la priorité à un complexe bio. Côté flamand, à Opwijk, la commune avait accordé une licence au groupe russe mais n'a plus eu de contact depuis. Le projet est donc reporté.

Ouverture en sursis à Couvin

Couvin est la seule commune où le projet entre réellement dans sa phase finale. Mais le magasin construit sur le site de la Couvinoise et dont l'ouverture est prévue dans 15 jours pourrait finalement ne pas voir le jour au vu de l'actualité internationale. Le Collège se réunit lundi prochain pour prendre une décision.

Outre la Belgique, la chaîne de magasins se lance dans une grande offensive sur l’Europe occidentale : des ouvertures sont également prévues en Italie, en Autriche, en France et au Royaume-Uni.

Mais la guerre en Ukraine risque certainement de rebattre les cartes...

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : l'Académie européenne du cinéma boycotte les films russes

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous