Regions Liège

En délicatesse de trésorerie, la Fabrique Nationale revoit son organisation opérationnelle

Un plan de redressement, plus que nécessaire, au vu des chiffres des derniers mois

© Tous droits réservés

Depuis quelques jours, l'usine herstalienne bruissait de rumeurs, à propos d'une éventuelle restructuration. Elles faisaient suite à des inquiétudes, exprimées par le personnel en début d'été. L'administrateur délégué a reçu, ce jeudi, les présidents des quatre syndicats, et, même si les informations n'ont guère filtré, ce n'est pas un bain de sang social qui a été annoncé. 

La direction confirme qu'après deux années en pertes, l'an prochain s'annonce toujours financièrement. Un plan industriel a apparemment été élaboré pour passer les prochains mois, un plan de charge, bureau par bureau, atelier par atelier. Il devrait avoir des répercussions sur l'emploi, mais les mesures concrètes doivent seulement commencer à être négociées lors d'un conseil d'entreprise ordinaire, mardi prochain. 

Dans l'immédiat, une première décision a été annoncée officiellement ce midi: le départ du directeur opérationnel, arrivé voici une dizaine d'années en provenance du groupe Safran. Et les choses sont claires: c'est le début d'une  nouvelle organisation industrielle, dont les détails ne sont peut-être pas encore définitivement arrêtés, mais qui pourrait concerner plusieurs fonctions d'encadrement. 

 

Articles recommandés pour vous