Coronavirus

En Chine, un nouveau foyer de coronavirus à la frontière birmane

© AFP or licensors

07 juil. 2021 à 05:15Temps de lecture2 min
Par Belga

Si la Chine est quasi débarrassée du Covid depuis 2020, elle a fait état mercredi d’un foyer grandissant dans une petite ville frontalière avec la Birmanie - pays instable politiquement et où l’épidémie fait rage.

Les forces de l’ordre de la province chinoise du Yunnan (sud-ouest) ont renforcé leur présence aux abords de la frontière afin de prévenir toute entrée illégale sur le territoire.


►► A lire aussi : toutes nos informations sur le coronavirus


A la suite d’une campagne de dépistage massif dans la ville frontalière de Ruili, les autorités sanitaires ont fait état mercredi de 15 nouveaux malades locaux. Parmi eux, 12 sont des Birmans.

La Birmanie, en proie à de graves troubles depuis le coup d’Etat militaire du 1er février, est un des pays du monde où l’épidémie a accéléré le plus ces dernières semaines.

Situation "catastrophique"

L’ONU a estimé mardi que l’évolution de la situation politique dans le pays est "catastrophique" et fait peser des risques sur la région. Elle pourrait notamment pousser des Birmans à passer les frontières pour fuir les combats.

Le principal responsable du Parti communiste à Ruili a indiqué mercredi que le séquençage génétique d’échantillons de virus prélevés sur des malades a fait apparaître une "grande" similitude avec le variant Delta, identifié pour la première fois en Inde.

Mesures de confinement

La ville de 270.000 habitants est désormais confinée : les habitants doivent rester chez eux, les écoles sont fermées, tout comme les commerces, à l’exception de certains marchés, pharmacies et hôpitaux.

Ruili avait déjà été frappée par trois foyers, rapidement contenus, depuis le début de l’épidémie.

Premier pays confronté au Covid-19 à la fin 2019, la Chine a quasiment éradiqué la maladie sur son sol depuis le printemps 2020 et la vie est largement revenue à la normale dans le pays depuis.


►►► A lire aussi : La Chine déclarée libérée de la malaria par l’OMS


Un succès obtenu grâce notamment à des dépistages massifs, des confinements stricts ou au placement obligatoire en quarantaine de toutes les personnes en provenance de l’étranger.

La Chine a fait état mercredi d’un total de 57 nouveaux malades sur son sol - le plus haut chiffre depuis fin janvier.

Mais hormis ceux enregistrés à Ruili, ils ne présentent pas de danger particulier car il s’agit généralement de voyageurs arrivant en avion depuis l’international et placés aussitôt en quarantaine à l’hôpital, où ils sont isolés du reste de la population.

Chine: nouveau foyer de Covid à la frontière birmane (Ruili, Yunnan, 5 juillet)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Coronavirus : flambée épidémique en Indonésie, les restrictions élargies à l’ensemble du pays

Coronavirus

Coronavirus : le confinement prolongé d’une semaine à Sydney face au variant Delta

Coronavirus