RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde Europe

Emmanuel Macron a changé la couleur du drapeau français, sans (presque) rien dire à personne

15 nov. 2021 à 15:57 - mise à jour 15 nov. 2021 à 20:14Temps de lecture1 min
Par Alisson Delpierre

Le drapeau tricolore n’est plus ce qu’il était et cela est presque passé inaperçu. Un changement de la couleur bleue a été effectué par le président français Emmanuel Macron.

Depuis la fin 2018, Emmanuel Macron réalise ses allocutions devant un drapeau français légèrement différent, qui arbore une autre nuance de bleu. Mais, petit à petit, ce changement s’installe pour trôner à l’Elysée, à l’Assemblée nationale et au ministère de l’Intérieur.

Que signifie ce bleu marine ?

Ce bleu, plus foncé, a déjà été utilisé sur le drapeau français et ce, avant-1976.

Selon la présidence, il s’agit du "bleu marine qui évoque l’imaginaire des Volontaires de l’An II, des Poilus de 1914 et des Compagnons de la Libération de la France libre. C’est aussi le bleu du drapeau qui flotte sous l’arc de Triomphe chaque 11-Novembre depuis toujours."

Avant, le bleu du drapeau français était le même que celui du drapeau européen et c’est Valéry Giscard d’Estaing qui avait décidé d’accorder les deux en optant pour un bleu plus clair sur le tricolore.

© Tous droits réservés

Pourquoi ce changement ?

C’est le directeur des opérations à l’Elysée et scénographe, Arnaud Jolens, qui va pousser ce retour. Il a confié avoir dit au président "au fait, je te change les drapeaux sur tous les bâtiments de la présidence demain" avant d’ajouter, "le drapeau que tous les présidents se traînaient depuis n’était pas le vrai drapeau français." Une révélation parue dans le livre "Elysée Confidentiel" d’Eliot Blondet et Paul Larrouturou.

Aucune communication n’a été effectuée autour de ce changement qui touche au symbole de la France. A quelques semaines de la présidence française de l’Union européenne, le drapeau qui avait modifié pour des raisons esthétiques va donc à nouveau jurer aux côtés du drapeau aux étoiles. Même si l’Elysée se défend aujourd’hui d’avoir opéré un geste anti-européen.

Une nuance de bleu loin d’être un geste anodin et qui pousse certains à se questionner sur la démarche du président. Un président qui n’a donc jamais assumé publiquement ce changement.

Articles recommandés pour vous