Icône représentant un article audio.

Chronique Économique

Embargo, solidarité et prix à la pompe

Chronique Economique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Chronique Economique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La Chronique Economique, en semaine à 8h30 et 17h30 sur Classic 21

C’est donc décidé, les Etats-Unis imposent un embargo sur le pétrole russe. C’est une arme redoutable car c’est évidemment la principale ressource de la Russie ; les experts parlent de 600 millions de recettes par jour.

Joe Biden a pris cette décision sous la pression des parlementaires américains qui, pour une fois, étaient unis, entre Démocrates et Républicains, pour punir le vilain Poutine. Seulement voilà, si les Etats-Unis imposent cet embargo, c’est aussi parce qu’il n’a aucun impact sur leur économie : les Américains importent 0% de pétrole russe et à peine 3% de gaz russe. Et si vous ajoutez à cela qu’ils sont loin géographiquement du champ de bataille, vous comprenez mieux la fermeté de Joe Biden.

En revanche, l’Europe n’a pas encore pris de décision. Un sommet européen devrait discuter de tout ceci ce jeudi et vendredi. A priori, la réponse devrait être non : pas d’embargo pour l’Europe ! Pour la raison exactement inverse des Etats-Unis, à savoir que l’Europe importe 20% de son pétrole de Russie et 40% de son gaz. Le chancelier allemand a déjà indiqué qu’il était impossible pour son pays de se passer du gaz russe, et que le faire reviendrait à provoquer des remous sociaux en Allemagne. Un autre ministre a même ajouté que cela ne servirait à rien de décréter l’embargo si 3 semaines après, faute d’électricité, les Européens doivent lever les sanctions… Quant à l’Italie, sa réponse est tout aussi claire : elle a calculé qu’il lui faudrait entre 24 et 30 mois pour se passer du gaz russe. Donc en bonne logique, il faut oublier de voir l’Europe imposer un embargo à la Russie comme viennent de le faire les Américains…

Sur le même sujet

Elections françaises : c’est la BCE qui dirige la France

Chronique Économique

Voici pourquoi Taiwan ne sera pas envahie par la Chine

Chronique Économique

Articles recommandés pour vous