Regions

Elia veut éviter la mort de milliers d’oiseaux en plaçant des balises sur ses lignes à haute tension

27 sept. 2022 à 12:41 - mise à jour 27 sept. 2022 à 12:49Temps de lecture1 min
Par Sofia Cotsoglou et Guillaume Woelfle

Chaque année, des milliers d’oiseaux meurent en entrant en collision avec des lignes à haute tension. Sont surtout concernés : les oiseaux d’eau. Mouettes, oies, canards et goélands ne voient pas toujours les câbles et les percutent.

"Il s’agit essentiellement d’espèces qui se déplacent en groupe pour rejoindre des dortoirs le soir. Ce sont des vols très directs et certains individus ne voient pas les câbles et se cognent", explique Jean-Yves Paquet, directeur du département études de Natagora.

Première en Belgique : un balisage avifaune

Elia, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité à haute tension, a commencé à placer des balises avifaunes. C’est une première en Belgique. Il s’agit de sortes de catadioptres, comme sur un vélo. En tout, 600 balises seront placées cette semaine sur les tronçons de liaison Harmignies-Ville-sur-Haine et Harmignies-Ciply.

Pour Mélanie Laroche, porte-parole de projets chez Elia, "ces balises permettront aux oiseaux de mieux percevoir les liaisons, d’adapter leur trajectoire et d’ainsi limiter l’impact de la liaison sur l’environnement".

Pour placer ces balises, Elia a fait appel à une société slovaque qui a développé un drone spécifiquement conçu pour travailler sur les liaisons à haute tension.

Ce drone spécial place cette balise sur la ligne à haute tension
Ce drone spécial place cette balise sur la ligne à haute tension © Tous droits réservés

L’association Natagora a identifié les lignes à haute tension qui engendraient le plus de collisions. Tous les 10 mètres, une balise est placée. 80 km de câbles en Belgique sont déjà signalées par ces balises, mais Elia veut en augmenter leur nombre.

"L’objectif est de placer 20 km de balisage avifaune chaque année et donc d’arriver à 2030 avec environ 320 km de ligne protégée", précise Mélanie Laroche, porte-parole de projets chez Elia.

Selon une étude menée en Flandre, ces balises permettraient de réduire de 95% les décès d’oiseaux par collision avec des câbles à haute tension.

 

Sur le même sujet

Des balises pour protéger les oiseaux des collisions avec les lignes à haute tension

Regions Hainaut

Les travaux sur l’autoroute E42 sont prolongés à cause… des oiseaux !

Regions Hainaut

Articles recommandés pour vous