Belgique

Elections sociales : rapports de force inchangés mais légère progression de femmes élues

Avec le coronavirus, les élections sociales ont été reportées mais les scores ont peu évolué
09 déc. 2020 à 14:06 - mise à jour 09 déc. 2020 à 14:06Temps de lecture1 min
Par Carl Defoy

Les élections sociales ont lieu tous les quatre ans. En 2020, elles auraient dû se dérouler en mai. Mais le coronavirus a tout retardé et elles se sont finalement tenues du 16 au 29 novembre 2020.

Le coronavirus a aussi ouvert la voie à d’autres types de scrutin. Les élections ont eu lieu classiquement là où c’était possible mais elles se sont tenues aussi par correspondance et par voie électronique.

7137 entreprises, 2 millions de travailleurs

Les conditions du vote expliquent en partie pourquoi la participation à ces élections sociales a fléchi de 3% par rapport au scrutin précédent. Selon qu’ils votaient pour les conseils d’entreprise ou les CPPT, 61% ou 63% ont pris part au scrutin cette année.

Résultats (presque) définitifs

Quelques recours ont été engagés. Mais les tendances ne changeront plus : les votes homologués concernent en effet 94,63 % des entreprises.
La tendance générale est au léger tassement des deux syndicats dominants, CSC et FGTB, au bénéfice de la CGSLB mais les variations par rapport à 2016 sont infimes : entre 0,5 et 1%.

CSC en tête

La CSC confirme sa position dominante. En Belgique, le syndicat chrétien rassemble 55,71% des sièges aux conseils d’entreprise et 57,5% aux comités là où la FGTB fédère 33,46% et 33,25% et la CGSLB 9,47% et 9,26%.

Les équilibres sont différents en région. À Bruxelles, la CGSLB est un peu plus forte et la CSC l’est un peu moins. En Wallonie, les scores n’ont presque pas évolué. Le syndicat libéral y est moins bien installé, le syndicat chrétien mène la danse mais avec un écart moins important avec son homologue socialiste.

Et les femmes ?

On retient surtout de ces élections sociales que la proportion de candidates féminines, même si toujours minoritaire, grimpe enfin dans tous les syndicats. Logiquement, elles sont donc un peu plus nombreuses à être élues. On ne peut toutefois s’empêcher de noter que leur représentation reste inférieure d’environ 12% à leur présence dans les entreprises.

La clé de l'Info: les élections sociales (archives JT du 09/05/2016)

La clé de l'info: les élections sociales

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous