RTBFPasser au contenu

Réactions internationales face aux résultats des élections britanniques: entre doute et félicitations

Elections au Royaume-Uni: Boris Johnson se réjouit d'avoir obtenu "un mandat fort" pour réaliser le Brexit
13 déc. 2019 à 05:39 - mise à jour 13 déc. 2019 à 10:024 min
Par RTBF avec Agences

Le Premier ministre britannique Boris Johnson s'est félicité vendredi d'avoir obtenu "un nouveau mandat fort pour réaliser le Brexit", à l'issue des élections législatives de jeudi.

Alors que son Parti conservateur est crédité d'une large victoire par un sondage sortie des urnes, M. Johnson a été réélu député de la circonscription d'Uxbridge and South Ruislip, dans la grande banlieue de Londres, avec un score en augmentation par rapport au scrutin précédent de 2017.

"Ce gouvernement conservateur s'est vu attribuer un mandat fort pour réaliser le Brexit", a déclaré M.Johnson après avoir été réélu à son siège dans l'ouest de Londres.

Cette élection "historique" permettra au gouvernement de "respecter la volonté démocratique du peuple", a-t-il dit, en faisant référence aux 52% de la population qui ont voté pour la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne lors d'un référendum en 2016.

Corbyn se dit "très déçu"

Le chef du parti travailliste britannique Jeremy Corbyn s'est dit vendredi "très déçu" du résultat des élections législatives de la veille, ajoutant qu'il ne "conduira pas le parti aux prochaines élections".

S'exprimant après l'annonce de sa réélection dans sa circonscription londonienne d'Islington nord, il a précisé qu'il souhaitait voir son parti entamer une "réflexion sur le résultat du scrutin et sur sa future politique", alors que le Labour a enregistré une lourde défaite, selon un sondage de sortie des urnes, perdant des dizaines de sièges.

Réactions internationales mitigées

Le président américain Donald Trump s'est exprimé de manière positive quant au résultat des conservateurs de Boris Johnson. "Cela ressemble à une grande victoire pour Boris au Royaume-Uni!", a-t-il écrit sur Twitter durant la nuit.

Loading...

Les deux leaders politiques sont proches, tous deux ayant opté pour une posture populiste pendant leurs campagnes électorales respectives. "La Grande-Bretagne et les Etats-Unis seront maintenant libres de conclure un énorme nouvel accord commercial après le Brexit. Cet accord est potentiellement beaucoup plus gros et plus lucratif que n'importe quel accord qui pourrait être conclu avec l'Union européenne. Bravo Boris!", a ajouté le président américain. 

Leurs détracteurs craignent qu'un tel accord soit trop fortement libéral et qu'il réduise les régulations jugées raisonnables autour des services financiers ou encore de l'agriculture.

Le Kremlin doute

Le Kremlin de son côté a affirmé douter d'une amélioration des relations entre Moscou et Londres, plombées par des désaccords persistants et un scandale d'espionnage.

"Nous espérons toujours que les forces politiques remportant les élections, quel que soit le pays, vont adhérer au dialogue et se concentrer sur l'établissement de bonnes relations avec notre pays. Mais je ne sais pas dans quelle mesure de telles attentes sont appropriées dans le cas des conservateurs britanniques", a déclaré aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Merkel promet un partenariat étroit

Angela Merkel a félicité Boris Johnson pour sa "victoire claire" lors des élections et affirmé vouloir coopérer avec le Royaume-Uni en vue d'un "partenariat étroit".

"Je me réjouis de la poursuite de notre coopération pour l'amitié et un partenariat étroit entre nos deux pays", a-t-elle indiqué dans une déclaration publiée par son porte-parole sur Twitter.

Le pari d'une relation future la plus étroite possible

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez l'a également félicité. "Félicitations à Boris Johnson pour sa victoire. Nous continuerons à travailler pour un Brexit ordonné qui garantit les droits et les libertés des citoyens et apporte la sécurité aux secteurs économiques. Nous faisons le pari d'une relation future la plus étroite possible entre l'Union européenne et le Royaume-Uni".

Le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, demande lui une coopération constructive. "L'électorat britannique lui a donné (à Boris Johnson) un mandat clair. Je pense que cela est plutôt une bonne nouvelle. Sinon, cela continuera à nous occuper encore pendant des années."

Loading...

Le premier ministre tchèque, Andrej Babis se désole pour l'Europe. "C'est dommage pour l'Europe, il est évident que la Grande-Bretagne s'en va. La question est de savoir quand exactement car la période de transition peut être prolongée (...) J'ignore ce qu'envisage Jeremy Corbyn. Je pense qu'il devrait démissionner."

Pour justifier la victoire du dirigeant conservateur pro-Brexit, Jiri Ovcacek, le porte-parole du président tchèque, Milos Zeman, pro-russe et pro-chinois, a tweeté: "Les gens en ont tout simplement assez de la politique agressive des extrémistes libéraux qui ne savent qu'interdire, donner des ordres, insulter, haïr. Ils sont étriqués, arrogants, fanatiques, intolérants et surtout inhumains" (tweet). Jeudi soir, Jiri Ovcacek avait également tweeté: “Vivat @BorisJohnson".

Finalement, le Premier ministre portugais, Antonio Costa espère lui que ce résultat va permettre de "garantir quelque chose de fondamental". "Si le Brexit se réalise, cela permettra un Brexit ordonné, dûment négocié, et donc que tous les scénarios négatifs d'un Brexit chaotique, qui avaient été évoqués, puissent être évités. C'est un soulagement car les conséquences, tant pour les citoyens que pour les entreprises, seraient extrêmement négatives"

Direct d'Annick Capelle depuis le sommet européen à Bruxelles

Sommet : L UE se prépare au Brexit

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement