Les éclaireurs

EGYPTE 2022 : Les décors des temples et des tombeaux

Intérieur de la tombe KV9, Vallée des Rois, Luxor, Egypte

© Getty Images

20 août 2022 à 16:00Temps de lecture3 min
Par Fabienne Vande Meerssche et Sarah Poucet

Ce samedi 20 août 2022, les invités de Fabienne Vande Meerssche (@fvandemeerssche) dans LES ECLAIREURS sont Luc Delvaux, égyptologue et conservateur des collections " Egypte dynastique et gréco-romaine " des Musées Royaux d’Art et d’Histoire (MRAH) et maitre d’enseignement à l’ULB, & René Preys, égyptologue, professeur à l’UNamur et à la KU Leuven, directeur de la mission épigraphique belgo-allemande à Karnak.

Dans le cadre de la série " Egypte 2022 ", Luc Delvaux et René Preys évoquent les décors de deux piliers de la civilisation égyptienne : le temple, image du cosmos, et le tombeau, outil de la renaissance. Quelles sont les scènes emblématiques ornant leurs parois ? Qui étaient les auteurs ?  A qui étaient destinés ces décors et leurs contenus ?  

DIFFUSION : samedi 20 août 2022 à 17h08’ et dimanche 21 août 2022 à 23h08’.

Luc Delvaux

Luc Delvaux

Luc Delvaux est docteur en égyptologie (Université de Strasbourg) et a obtenu un Certificat International en Archéologie Africaine à l’ULB. Il est conservateur des collections " Egypte dynastique et gréco-romaine " des Musées Royaux d’Art et d’Histoire (MRAH) et maître d’enseignement à l’ULB.

Dans le cadre de ses activités de chercheur, Luc Delvaux s’intéresse en particulier à la statuaire égyptienne et l’art du Nouvel Empire.

Détail d’un cercueil de la Deuxième cachette de Deir el-Bahari – 21e dynastie (vers 950 avant notre ère).
Détail d’un cercueil de la Deuxième cachette de Deir el-Bahari – 21e dynastie (vers 950 avant notre ère). KMKG-MRAH.

Les principaux projets scientifiques de Luc Delvaux portent sur l’analyse et la publication d’antiquités de différents sites archéologiques, conservées aux MRAH, et la coordination de projets de recherche BRAIN (Belgian Research Action through Interdisciplinary Networks). Luc Delvaux coordonne le programme de recherche et de publication sur la collection égyptienne des MRAH.

Pour consulter la liste des publications de Luc Delvaux, cliquez  ici.

René Preys

René Preys est docteur en égyptologie (KU Leuven). Il est Professeur à l’UNamur et Professeur invité à la KU Leuven. Il s’est formé à la philologie orientale à l’UGent puis à la philosophie à l’ULB. Durant sa thèse, il s’intéresse au temple de Dendera. René Preys s’est spécialisé dans l’étude des temples de l’époque ptolémaïque, notamment la théologie et la décoration de ces temples.

En 2022, il a entre autres publié Le culte des Ptolémées dans les temples égyptiens : Les décrets royaux et la décoration des temples

En 2023, il publiera d’ailleurs un nouvel article sur cette civilisation intitulé " Révoltes, meurtres, intrigues : L’histoire des Ptolémées d’après les parois des temples égyptiens " .

Il a participé à plusieurs missions archéologiques dont la mission belge du temple romain de Chenhour (KU Leuven). René Preys dirige depuis 2018 la mission épigraphique belgo-allemande à Karnak. Le but est d’établir un relevé épigraphique des décorations ptolémaïques du kiosque de Taharqa.

René Preys sur le site du kiosque de Taharqa
René Preys sur le site du kiosque de Taharqa © René Preys

Ces données serviront à une étude du monument sur le plan religieux mais aussi architectural ou artistique. René Preys a déjà étudié la porte du IIème pylône avec Michèle Broze dès 2010. Une mission qui a abouti à l’ouvrage La porte d’Amon – Le deuxième pylône de Karnak .

La porte monumentale du 2e pylône et le kiosque de Taharqa à Karnak
La porte monumentale du 2e pylône et le kiosque de Taharqa à Karnak © René Preys

Dans la lignée de sa thèse de doctorat, il participe également à la mission épigraphique du mammisi de Dendera, une mission collaborative entre l’UNamur et l’Institut français d’Archéologie orientale du Caire.

René Preys entame une nouvelle collaboration avec le projet AGROS financé par le programme EOS du FNRS. Cette étude porte sur les régimes alimentaires en Egypte pendant la période gréco-romaine à partir d’une collection de vestiges archéologiques de plantes et d’animaux conservée au Kelsey Museum of Archaeology. Il est aussi impliqué dans le projet de base de données IPT qui offre une translittération des textes hiéroglyphiques des temples égyptiens de l’époque gréco-romaine. 

René Preys est membre des associations Egyptologica et Egyptologica Vlaanderen.

Consultez les publications de René Preys sur Academia.  

 

Les Éclaireurs

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Dans le secret des hiéroglyphes avec les frères Champollion

Le temps d'une histoire

EGYPTE 2022 : Héliopolis, la « cité du soleil »

Les éclaireurs

Articles recommandés pour vous