RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Eglise : à une semaine de son voyage au Canada, le pape François évoque son "voyage pénitentiel" auprès des peuples autochtones

Culture eskimo et métis au Canada et pape François (images d’illustration)

Le pape François, qui se rendra au Canada du 24 au 30 juillet, a évoqué dimanche un "pèlerinage pénitentiel" destiné à "rencontrer et embrasser les peuples autochtones", victimes de violences perpétrées pendant des décennies dans des pensionnats.

"Dimanche prochain, si Dieu le veut, je partirai pour le Canada", a-t-il dit à l’issue de la traditionnelle prière de l’Angélus, dans une possible allusion à des douleurs au genou qui l’ont contraint à reporter un autre voyage, en Afrique.

Ce "pèlerinage pénitentiel" va selon lui "contribuer au parcours de guérison et de réconciliation déjà entrepris" au Canada.


A lire aussiAu Canada, le prince Charles reconnaît la souffrance des autochtones


"Malheureusement, au Canada, de nombreux chrétiens, y compris certains membres d’instituts religieux, ont contribué à des politiques d’assimilation culturelle qui, dans le passé, ont gravement porté préjudice aux communautés autochtones de diverses manières", a souligné le pape argentin.

Début avril, François avait déjà présenté ses "excuses" lors d’une audience au Vatican devant des délégations Métis, Inuits et des Premières nations, confiant sa "tristesse et sa honte" pour les violences perpétrées.

Dimanche prochain, si Dieu le veut, je partirai pour le Canada

 

Le pape François pose avec des délégations des peuples métis et inuits du Canada, des membres de la nation métisse accompagnés de plusieurs évêques de la Conférence des évêques catholiques du Canada au Vatican le 28 mars 2022.
Le pape François pose avec des délégations des peuples métis et inuits du Canada, des membres de la nation métisse accompagnés de plusieurs évêques de la Conférence des évêques catholiques du Canada au Vatican le 28 mars 2022. © Tous droits réservés

"Génocide culturel"

Entre la fin du XIXe siècle et les années 1980, quelque 150.000 enfants autochtones ont été enrôlés de force dans plus de 130 pensionnats à travers le pays, où ils ont été coupés de leur famille, de leur langue et de leur culture.

Des milliers n’en sont jamais revenus. Les autorités estiment leur nombre entre 4000 et 6000. En 2015, une commission d’enquête nationale avait qualifié ce système de "génocide culturel".

Pour son 37e voyage depuis son élection en 2013, François se rendra notamment à Edmonton (Alberta), où il rencontrera des membres des délégations des Premières nations, Métis et Inuits.

Malheureusement, au Canada, de nombreux chrétiens […] ont contribué à des politiques d’assimilation culturelle qui, dans le passé, ont gravement porté préjudice aux communautés autochtones de diverses manières

 

Sujet du JT du 1er juin 2021 :

Canada : Découverte d un massacre d enfants amérindiens

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur la guerre en Ukraine

Le souverain pontife a par ailleurs appelé à la reprise des négociations de paix entre La Russie et l’Ukraine pour mettre fin au conflit en cours depuis le 24 février.

"Comment peut-on ne pas comprendre que la guerre conduit à la destruction et à la mort, divise les personnes et tue la vérité et le dialogue ?", a-t-il dit. "Je prie et j’espère que les acteurs internationaux vont prendre les négociations", a ajouté Jorge Mario Bergoglio.

Le pape projette de se rendre à Kiev, mais aucune date n’a encore été fixée pour ce déplacement.

Comment peut-on ne pas comprendre que la guerre conduit à la destruction et à la mort, divise les personnes et tue la vérité et le dialogue ?

Sur le même sujet

Portugal : la justice a ouvert dix enquêtes sur des agressions sexuelles dans l'Eglise

Monde

Au Canada, le pape "demande pardon pour le mal commis" aux autochtones dans les pensionnats

Monde

Articles recommandés pour vous