RTBFPasser au contenu

Belgique

Effet suédoise: le MR engage, des dizaines de postes à pourvoir

Effet suédoise: le MR engage, des dizaines de postes à pourvoir
09 oct. 2014 à 04:53 - mise à jour 09 oct. 2014 à 05:131 min
Par Céline Biourge

Depuis des mois, depuis surtout les élections, le bureau de Valentine Delwart, secrétaire générale du parti, et de deux de ses collègues chargés du recrutement, croule sous les propositions et les CV. Des CV examinés sous toutes les coutures pour ajouter des noms à la réserve de recrutement constituée par le MR après l'organisation en juillet et en septembre de deux examens de sélection.

Quatre cent cinquante candidats au total, sondés sur leur culture générale, leurs compétences et spécialités, pour en arriver à une réserve de quelque 120 personnes : juristes, économistes, historiens, spécialistes de "com".

Ajoutez à cela 60 à 80 candidatures spontanées de spécialistes, experts, issus de l'administration ou du privé. Ajoutez aussi le personnel déjà présent dans les trois cabinets MR fédéraux actuels qui, eux, n'ont pas connu d'exode, les groupes parlementaires, et cerise sur le gâteau le centre Jean Gol, bureau d'études du parti, cellule de réflexions et de recherches dont les experts et membres du comité scientifique ont bien aidé aux négociations sur l'accord de gouvernement.

Bref, au MR, on ne part pas de rien pour constituer les six futurs cabinets qui seront dévolus au parti. On évoque 200 à 240 postes à remplir au final dans des cabinets que la future "Suédoise" voudrait plus maigre qu'avant "mieux avec moins". La réserve est là, gens d'expérience, réseaux. "On nous promettait l'enfer, cela ne sera pas le cas", dit-on au siège du parti, avenue de la Toison d'Or à Saint-Gilles où l'on fourbit ses armes, en fonction des compétences qui seront attribuées d'ici quelques jours.

 

Fabien Van Eeckhaut

Articles recommandés pour vous