La Grande Forme

Ecouter de la musique classique permet de mieux se concentrer !

Quel impact a la musique classique sur notre santé ?

Quel est l’impact de la musique classique sur la santé ? Selon des études récentes, non seulement, elle est apaisante pour les oreilles… Mais elle présente également de nombreux avantages pour la santé physique et mentale. Les explications dans "La Grande Forme" avec le Dr Nawara, ORL.

 

Que se passe-t-il dans notre cerveau ?

Lorsque l’on écoute de la musique classique, c’est l’oreille qui rassemble les fréquences et les présente au cerveau. Le cerveau va ensuite avoir l’intelligibilité et la compréhension de décoder la syntaxe de la musique. La musique fonctionne comme un langage universel : à l’image des règles grammaticales qu’il y a dans tout langage, la musique véhicule une syntaxe. A l’heure actuelle, nous avons beaucoup de difficultés à comprendre comment le cerveau est capable de décoder une musique de manière si complexe.

Les scientifiques se sont rendu compte que les personnes qui écoutent beaucoup de musique classique sont capables de créer des connexions dans des zones du cerveau époustouflantes.

Ce que l’on sait, c’est qu’en fonction de l’expérience de la personne, et selon que ce soit quelqu’un qui écoute rarement, ou souvent de la musique classique, le cerveau a une capacité différente à se réorganiser. C’est ce qu’on appelle "la plasticité cérébrale". Les scientifiques se sont rendu compte que les personnes qui écoutent beaucoup de musique classique sont capables de créer des connexions dans des zones du cerveau époustouflantes. Et tout cela a pu être analysé grâce à des études d’imageries médicales.

Lorsque l’on soumet de la musique classique à quelqu’un qui a l’habitude d’en écouter, on voit que son cerveau s’illumine dans des zones qui n’étaient pas dédicacées à cette fonction. Et on sait également que ces différentes zones ont un rapport avec la mémoire, les émotions et le système nerveux autonome. Grâce à ça, on comprend mieux pourquoi écouter de la musique est capable de créer de telles sensations diverses.
 

La syntaxe de la musique stimule différentes parties du cerveau

La typologie de la musique influence plus certaines zones du cerveau que d’autres. En fonction de la rythmicité de la musique, de sa pulsation et des différentes gammes d’accords. Certains types d’accords, souvent des accords mineurs avec beaucoup de bémols à la clé, influencent le cerveau pour induire, par exemple, un état de relaxation et de bien-être. D’autres musiques, plus enjouées, stimulent davantage de zones pour l’apprentissage, la motivation et diminuent la fatigue.

La musique classique : bon pour la santé ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Récemment, les scientifiques se sont rendu compte que les connexions anatomiques sont très hétérogènes d’une personne à l’autre. L’écoute de la musique stimule par ailleurs l’expression de certains gènes au niveau des neurones, pour augmenter la production de dopamines. La dopamine est un neurotransmetteur responsable de tout ce qui concerne la qualité de la mémoire et de la motivation.
 

La musique au service de la santé ?

Dans certaines maladies neurodégénératives comme la maladie de Parkinson ou l’état d’Alzheimer, la musique peut avoir des vertus thérapeutiques. Quelqu’un qui a un état d’Alzheimer avancé aura difficile de répéter une simple phrase que vous lui soumettez. Par contre, elle aura beaucoup plus facile de répéter des paroles de chansons, car certaines zones de son cerveau seront stimulées. Des zones qui malgré l’Alzheimer, continuent à pouvoir s’améliorer grâce à la plasticité cérébrale.

Certains établissements scolaires ont fait l’expérience de mettre un arrière-fond de musique classique. Les résultats sont clairs : les élèves soumis à ce fond de musique classique avaient des meilleures capacités de concentration et d’apprentissage. Pour certains athlètes en phase préparatoire d’une compétition, le fait d’écouter certains types de musique augmente par exemple le circuit de motivation. La musique a différentes vertus à différents endroits. Les scientifiques continuent ainsi d’explorer ces voies au niveau de l’aspect thérapeutique.

Quel est l’effet sur la santé, lorsque l’on joue de la musique ?

 
Le fait de jouer de la musique est comme tout type d’apprentissage : certaines connexions sont stimulées. La capacité de jouer avec les deux cerveaux sera également augmentée : le cerveau droit - plus artistique - est plus sensible au niveau de la musique. Et en même temps, le cerveau gauche - plus analytique – décode les partitions. Le jeu de partage entre les deux cerveaux dope toutes les connexions au niveau du cerveau et contribue à cette plasticité cérébrale.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13h à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast.

Loading...

Sur le même sujet

Belgique : près d’un citoyen sur deux en situation de vulnérabilité numérique

La Grande Forme

Communication non verbale : et si on se comprenait sans se parler ?

La Grande Forme

Articles recommandés pour vous