RTBFPasser au contenu

Belgique

Ecoles fermées 10 jours, Horeca fermé à 20h : voici les recommandations du GEMS avant le Comité de concertation de ce vendredi

Coronavirus en Belgique : Alexander De Croo annonce un Comité de Concertation ce vendredi 3 décembre

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

02 déc. 2021 à 14:01 - mise à jour 03 déc. 2021 à 05:026 min
Par Jean-François Noulet

Nous avons pris connaissance des recommandations faites par les experts du GEMS, le groupe qui conseille le gouvernement dans sa stratégie de lutte contre l’épidémie de Coronavirus. Le GEMS a été mandaté ce mercredi 1er décembre par le Premier ministre de se pencher sur la situation épidémiologique actuelle et de faire des recommandations. 

Ces recommandations seront le point de départ des discussions lors du nouveau Comité de concertation prévu ce vendredi 3 décembre, dès 9h.   Rien n'est encore décidé. Ce sont les ministres présents au Comité de concertation qui feront le tri parmi ces propositions et procèderont aux arbitrages et compromis, comme précédemment. 

Une suggestion d’un ensemble de mesures

Comme il l’a déjà conseillé précédemment, le GEMS recommande qu’un effort collectif soit fait dans tous les secteurs, y compris la vie privée. C’est nécessaire pour faire baisser rapidement la circulation virale", dit le GEMS. Pour le GEMS, il faut un ensemble cohérent et logique de mesures pour stabiliser la situation et diminuer le nombre quotidien d’infections.

Une période de refroidissement aiguë de 10 jours dans les écoles.

Cette période de 10 jours est, pour le GEMS "absolument nécessaire", car il faut "intervenir de manière aiguë dans le secteur où les incidences sont les plus élevées dans la société" et où l’on constate que des fermetures doivent être opérées "spontanément de manière erratique" en raison des nombreuses infections parmi le personnel et les élèves.

Pour le GEMS, c’est dans l’enseignement primaire qu’il est le plus nécessaire d’intervenir. Mais comme les "incidences" augmentent aussi dans l’enseignement secondaire, il conviendrait d’intervenir là aussi.

Conscient que les fermetures d’écoles et l’organisation de l’enseignement à distance pour les jeunes enfants ont un impact sur les enfants, leurs familles et l’ensemble de la société, le GEMS préconise une période de fermeture des écoles de 10 jours. C’est la période minimale épidémiologiquement "significative" (c’est-à-dire 10 jours, conformément à la période d’incubation moyenne). ,

Après cette période de 10 jours, le redémarrage de l’enseignement "en présentiel" pourrait être envisagé, "à condition que des mesures préventives strictes soient en place et qu’il y ait une stabilisation minimale de la situation épidémiologique", précise le GEMS.

Pour les écoles primaires et maternelles, le GEMS conseille une fermeture des établissements et la mise en place d’une scolarisation à domicile d’au moins 10 jours. S’ensuivrait une reprise (sous réserve d’une stabilisation minimale de la situation épidémiologique). Il y aurait lieu d’effectuer un autodépistage (RAT) des élèves avant la reprise des cours en présentiel. En outre, il serait indiqué d’appliquer des mesures supplémentaires strictes (ex : des masques adaptés aux enfants) à partir de 6 ans, rétablir les mesures de dépistage, de recherche des contacts et de quarantaine comme au 1er septembre 2021 et appliquer des mesures strictes pour optimiser la ventilation dans les classes).

Dans l’enseignement secondaire, le GEMS recommande de mettre en place au moins un enseignement hybride jusqu’aux examens en appliquant des règles similaires à celles de l’enseignement supérieur. Il propose de donner la possibilité aux élèves les plus vulnérables d’avoir accès à l’enseignement à distance dans les locaux de l’école via un accès à des ordinateurs.

Des exceptions pour les écoles à besoins spécifiques devraient s’appliquer.

Dans l’enseignement supérieur, le GEMS recommande d’installer le code orange. Cela devrait impliquer pour les grands groupes des taux d’occupation de maximum 20%. Pour les petits groupes, des taux d’occupation de maximum 50%. Et pour les séances pratiques, à 100% en présentiel. Dans tous les cas, AVEC maintien du port du masque et optimisation de la ventilation.

Autres mesures suggérées concernant les plus jeunes

Pour le GEMS, les plans visant à proposer la vaccination des enfants de moins de12 ans doivent être prioritaires, car cela peut représenter la perspective à long terme de " refroidissement " des défis épidémiologiques dans le secteur de l’éducation.

Il faut aussi, dit le GEMS, rappeler l’importance de la vaccination et de la vaccination de rappel chez tous les membres du personnel travaillant dans l’éducation et les soins aux enfants.

Le GEMS préconise des mesures d’accompagnement pour la santé mentale des familles (dont plus de 20% de parents isolés en Belgique). Il faut, dit le GEMS, que les parents ne soient pas obligés de combiner garde d’enfants et travail/télétravail, en particulier pour les parents d’enfants de moins de 12 ans. Cela devrait inclure par exemple des solutions comme le chômage temporaire et des messages clairs sur la flexibilité de la part des employeurs, par exemple.

Le GEMS préconise la mise à disposition de masques pour les enfants. Il veut aussi informer les parents sur la disponibilité actuelle d’autotests "abordables".

En outre, "des interventions fortes dans les activités parascolaires et d’autres secteurs devraient également avoir lieu", et "des mesures d’accompagnement social devraient être prévues pour rendre la combinaison école à domicile + (télé) travail possible pour tous les parents", dit le GEMS.

 

Mesures proposées dans l’Horeca et l’événementiel

Les experts du GEMS ciblent aussi d’autres secteurs dans lesquels des mesures aiguës supplémentaires devraient maintenues jusqu’au-delà de la période de Noël/Nouvel An.

On parle ici de mesures sanitaires strictes sur les lieux de travail et un maintien du télétravail dans toutes les fonctions privées et publiques qui peuvent le faire, comme convenu précédemment.

Pour le GEMS, toutes les activités Horeca devraient fermer à 20 heures. Il faudrait aussi prendre des mesures pour éviter la foule à tout moment.

Tous les événements de loisirs, culturels, religieux ou sportifs à grande échelle (plus de 200 personnes) en intérieur et dans des lieux extérieurs bondés doivent être suspendus (cela inclut les compétitions de football et d’autres sports, les marchés de Noël, sauf organisation très stricte évitant la foule comme les marchés ordinaires).

On ferait une exception pour les spectacles à petite échelle, où le public est assis (avec une densité limitée permettant une distance de sécurité avec un maximum de 200 personnes, par exemple cinéma, concert, pièce de théâtre. Dans ce cas, la combinaison CST + distance, masque, ventilation optimale et pas de restauration devrait suffire. Les musées pourraient rester ouverts.

Pour le GEMS, toutes les activités périscolaires intérieures et toutes les activités extérieures bondées, tant pour les enfants que pour les adultes, devraient être suspendues au moins tant que les écoles sont en " période de refroidissement ". Cela inclurait également les activités sportives non professionnelles en intérieur. Les sports professionnels pourraient continuer sans public.

Des exceptions pourraient être faites pour les activités de santé mentale et de promotion de la santé (Ex : activités avec PSE, associations de jeunes, etc.), à condition que ces activités respectent les mesures mentionnées ci-dessus pour les activités assises à petite échelle.

Toutes les activités de groupe en intérieur (ex : associations, loisirs, réunions de clubs…) devraient être suspendues. Une exception devrait être faite pour les groupes socialement vulnérables à petite échelle (par exemple, Alcooliques Anonymes) à la discrétion des autorités locales.

Des mesures devraient être prises pour éviter la promiscuité dans les magasins, comme faire ses courses avec le moins de personnes possible.

Les professions de contact pourraient poursuivre leurs activités à condition d’une application stricte du port du masque et de la présence d’une ventilation optimale.

Des conseils pour la vie privée

Pour la vie privée, le GEMS recommande de "réinstaller un petit groupe stable autant que possible (" bulle ", cercle privé, " les personnes avec qui vous voulez passer les fêtes de fin d’année "). En règle générale, le GEMS suggère de limiter à 5 personnes le nombre de personnes à rencontrer ensemble à un moment donné de la vie privée. Il y a lieu d’essayer autant que possible de garder les mêmes contacts au cours des semaines à venir et d’effectuer toujours des autotests avant de se réunir.

Le GEMS estime qu’une bonne communication est nécessaire pour que les gens comprennent vraiment les risques de se réunir avec un groupe plus important dans cette phase sévère de la vague.

Attention, il s'agit ici de pistes de travail fournies par le GEMS. Le Comité de concertation, qui se réunit ce vendredi 3 décembre, devra en discuter et valider ce qui lui semble adéquat.

Extraits du JT de 19H30 du 2 décembre 2021

Covid : Les absents de plus en plus nombreux dans les écoles

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

07 déc. 2021 à 15:08
1 min
06 déc. 2021 à 09:58
2 min

Articles recommandés pour vous