RTBFPasser au contenu
Rechercher

Cyclisme

E3 Harelbeke : Wout van Aert, aussi impressionnant qu'au Nieuwsblad, s'offre une nouvelle Classique à 9 jours du Ronde

25 mars 2022 à 06:00 - mise à jour 25 mars 2022 à 16:03Temps de lecture3 min
Par Cédric Lizin

Wout van Aert (Jumbo Visma) a remporté ce vendredi à Harelbeke la 65ème édition du Grand Prix de l'E3, la répétition générale du Tour des Flandres qui se déroulera le dimanche 3 avril prochain.

Après son triomphe en solitaire au Nieuwsblad, le Champion de Belgique a cette fois accepté la compagnie de son coéquipier Christophe Laporte, à qui il avait "offert" la première étape de Paris-Nice, lors des quarante derniers kilomètres. Le Français ne lui a pas disputé la victoire et s'est contenté de la deuxième place.

Un peu moins de deux minutes derrière le duo de l'équipe Jumbo Visma, le Suisse Stefan Küng (Groupama - FDJ) a devancé le sprint pour la troisième place pour s'octroyer le droit de monter sur le podium. Le Slovène Matej Mohoric (Bahrain Victorious) a terminé quatrième, l'Erythréen Biniam Girmay (Intermarché - Wanty - Gobert) complète le Top 5.

Le dernier succès belge sur le Grand Prix de l'E3 remontait à 2017, lorsque Greg Van Avermaet avait devancé Philippe Gilbert et Oliver Naesen lors d'un sprint à trois.

La domination de l'équipe Jumbo Visma a été impressionnante sur cette Classique de 203.9 kilomètres, puisque le Belge Tiesj Benoot et le Néerlandais Mike Teunissen ont également joué un grand rôle dans la finale. Seule ombre au tableau pour la formation néerlandaise, l'abandon et l'indisponibilité prochaine de Tosh Van der Sande, qui est tombé et s'est cassé le coude en début d'épreuve.

Wout van Aert a accéléré à deux reprises ce vendredi après-midi, et cela a suffi : le Champion de Belgique a fait exploser le peloton à 80 kilomètres de l'arrivée dans le Taaienberg, là où Tom Boonen a forgé plusieurs de ses succès sur cette épreuve, avant de remettre le couvert dans le Paterberg, à une quarantaine de kilomètres du but, et de s'isoler en tête en compagnie de son coéquipier Christophe Laporte.

Wout van Aert, qui a écrasé la concurrence sur les deux Flandriennes auxquelles il a pris part cette année, le Circuit Het Nieuwsblad et le Grand Prix de l'E3, sera le grand favori du Tour des Flandres dimanche prochain.

Mais Mathieu van der Poel (Alpecin Fenix) et Tadej Pogacar (UAE Emirates), absents sur ces deux épreuves, tenteront de déjouer les plans de WVA qui, avant cela, défendra son titre dimanche à Gand-Wevelgem.

Le résumé du Grand Prix de l'E3

Sept coureurs ont passé une bonne partie de la journée en tête, dont les Belges Brent Van Moer (Lotto Soudal) et Jelle Wallays (Cofidis).

Les équipes des favoris ont commencé à hausser le rythme à 90 kilomètres de l'arrivée avant d'aborder le Kortekeer, histoire de placer idéalement leurs leaders.

Très malchanceux depuis le début de la saison, Victor Campenaerts (Lotto Soudal) a dû changer de vélo et perdu énormément de temps... Trop pour revendiquer quoi que ce soit sur l'E3.

L'équipe Jumbo Visma a roulé très fort pour déposer idéalement Wout van Aert au pied du Taaienberg, qu'il a abordé en tête. Le Champion de Belgique a placé une accélération et créé une belle sélection.

Ses coéquipiers Tiesj Benoot et Christophe Laporte ont réussi à l'accompagner, tout comme le tenant du titre Kasper Asgreen, Stefan Küng et les deux derniers vainqueurs de Milan-Sanremo, Jasper Stuyven et Matej Mohoric.

Ce groupe de Sept Fantastiques a rejoint l'échappée du jour à 75 kilomètres de l'arrivée.

Quelques hectomètres plus loin, Tiesj Benoot est passé à l'offensive et a fait "exploser" tous les échappés de la première heure, sauf Daniel Oss (Team TotalEnergies).

Désormais à huit en tête, les hommes forts du jour ont vu le peloton, emmené par l'équipe Ineos Grenadiers, revenir à une vingtaine de secondes. Le leader des Britanniques, Jhonatan Narvaez, a été le premier à réussir à faire le bond dans l'Eikenberg, suivi par des coureurs de la trempe de Florian Sénéchal (Quick-Step Alpha Vinyl), ou encore Biniam Girmay (Intermarché - Wanty - Gobert).

Dans les ascensions suivantes, plusieurs hommes ont été obligés de laisser filer les plus forts. À 50 kilomètres de l'arrivée, ils n'étaient plus que 16 en tête, dont quatre coureurs de la formation Jumbo Visma !

Florian Sénéchal a dû laisser filer les hommes de tête juste avant le Paterberg en raison d'une crevaison. Dans cette courte mais raide ascension, Wout van Aert est passé à l'offensive et seul son coéquipier Christophe Laporte a réussi à le suivre. Personne n'a réussi à revenir sur ce duo de choc !

Articles recommandés pour vous