Du fritkot au restaurant étoilé: la frite belge à l'honneur

Du fritkot au restaurant étoilé: la frite belge à l'honneur
20 juil. 2017 à 10:02 - mise à jour 20 juil. 2017 à 10:23Temps de lecture1 min
Par RTBF

A la veille de la Fête nationale, la culture du fritkot sera reconnue patrimoine immatériel, oral et culturel par toutes les régions du pays ce jeudi.

Une consécration pour les baraques à frites, et un premier pas vers une reconnaissance mondiale à l'UNESCO. La frite, un accompagnement que l'on retrouve partout, même dans les restaurants les plus huppés.

Christophe Hardiquest est l'un des cuisiniers les plus en vue de Bruxelles. Le temps d'un été, ce chef d'un restaurant doublement étoilé a pris possession d'un établissement près de la place Flagey. Il a mis plus de plus de trois semaines pour concocter sa recette de la frite. Son secret : une triple cuisson !

Ecoutez le reportage de Fabrice Gérard.

La séquence du JT de 13h

La culture fritkot au patrimoine immatériel

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous