RTBFPasser au contenu

Du Cinéma autrement : Un Prince à New York 2

Du Cinéma autrement : Un Prince à New York 2

Le grand come-back d’un acteur qui a régné sur la comédie américaine dans les années 90 : Eddie Murphy avec le retour du Prince à New-York !

Eddie Murphy, l’acteur culte, le roi des comédies américaines, omniprésent sur les écrans pendant les années 90 et qui s’était fait rare ces dernières années. Il signe un retour gagnant avec la sortie en streaming d ''Un prince à New-York 2'' qui a battu un record : celui du film le plus regardé dans le monde sur une plate-forme en un seul week-end. Il faut dire que le premier volet, sorti en 1988 était l’un des plus gros succès de toute sa carrière. L’attente était donc importante pour cette suite.

Dans mon souvenir c’était une comédie plutôt réussie !

Je l’ai revue avant d’enchaîner avec le second et franchement ça n’a pas mal vieilli du tout. Je vous rappelle l’histoire quand même : Eddy Murphy incarne le prince Akeem du royaume imaginaire africain : le Zamunda. Pour éviter un mariage arrangé et trouver le véritable amour : il décide de s’échapper à New York en se faisant passer pour un homme modeste.

Loading...

A côté de son image cocasse, ''Un prince à New-York'', est un film important dans l’histoire de la représentation des Afro-Américains au cinéma car il n’y a quasiment, à quelques touts petits rôles près, que des acteurs noirs au casting, sans que le fait d’être noir soit le centre de l’histoire. Pour une comédie grand public à l’époque, c’est une exception. C’est aussi la première fois qu’Eddie Murphy va faire quelque chose qui deviendra une de ses marques de fabrique : il incarne plusieurs personnages en plus du héros principal grâce à des grimages très travaillés.

L’histoire est une sorte de miroir inversé du premier : Le prince Akeem est papa, il a 3 belles jeunes filles qu’il élève au royaume du Zamunda Il est sur le point de devenir le nouveau roi mais il découvre qu’il a un fils, conçu pendant sa petite escapade à NY. Comme les filles n’ont pas accès au trône, il va tenter de retrouver et de ramener l’héritier.

Loading...

Alors, je ne vais pas tourner autour du pot : ce numéro 2 n’arrive pas à la cheville du premier, c’est poussif et paresseux, on passe à côté d’un discours qui aurait pu être plus progressiste sur l’accès des femmes au trône. Et puis le film accumule les clichés les plus éculés sur l’Afrique. Alors que le premier égratignait, lui, plutôt le rêve américain… Mais le plus gros des problèmes, si vous regardez le film en français, c’est le doublage. On a tous en tête la voix française d’Eddie Murphy, ici, dans le rôle de l’âne de Shrek par exemple !

Loading...
Loading...

Le succès d’Eddie Murphy chez nous, c’est aussi grâce au talent de son doubleur :
Med Hondo, mais cet acteur de doublage est décédé, on a donc droit à une nouvelle voix, celle de Christophe Peyroux.
Quand on a grandi en regardant en boucle des films d’Eddie Murphy à la TV ou sur des K7 VHS, il n’y a rien à faire, ce n’est pas la même chose. Ça ajoute un problème de plus, perso, ça m’a cassé la magie. Espérons qu’Eddie Murphy nous propose bientôt un autre film, plus réussi qu ''Un Prince à NY 2'' !

Loading...

Sur le même sujet

22 sept. 2021 à 06:45
2 min
23 juin 2021 à 06:45
2 min

Articles recommandés pour vous