RTBFPasser au contenu

Du Cinéma autrement : "Coordinateur d’Intimité" un nouveau métier à Hollywood

Du Cinéma autrement : "Coordinateur d’Intimité" un nouveau métier à Hollywood

Spéciales coulisses du cinéma, on part à la découverte d’un nouveau métier qui a pris de plus en plus d’importance ces dernières années à Hollywood : les coordinateurs d’intimité !

Un nom de profession bien mystérieux mais qui semble indispensable aujourd’hui. Sur les plateaux de cinéma, il y a de nombreux garde-fous pour éviter que les acteurs ne se blessent ou vivent mal certaines situations : on chorégraphie les scènes de cascades, on répète les scènes de danse, quand il y a un animal qui joue dans une scène, toutes les précautions sont prises pour son bien-être… Mais qu’en est-il des scènes d’amour, là où les comédiens sont les plus fragiles, ou dans certains cas quand un partenaire ou un réalisateur abuse de sa position.

Des scandales et des abus de pouvoir, heureusement, dénoncés depuis quelques années grâce à la vague Me too :

Le mouvement #Metoo et l’affaire Weinstein ont libéré la parole des femmes dans l’industrie cinématographique. Dans leurs sillages, des nouvelles pratiques plus respectueuses ont vu le jour. Et parmi celles-ci : le métier de 'coordinateur d’intimité', qui consiste à superviser le tournage des scènes de sexe. Avec quels buts ? Éviter les dérapages, s’assurer que ce genre de scène se déroule de manière sereine mais aussi obtenir le résultat le plus crédible possible.

Concrètement, quel est travail du coordinateur d’intimité ?

Son travail consiste à faire le lien entre les souhaits de l’équipe créative, et les limites des comédiens. Satisfaire une vision artistique mais négocier aussi le consentement des acteurs, qu’il s’agisse d’un coït, simulé bien sûr mais brutal à l’image, ou d’un simple baiser : va-t-on mettre la langue ou pas ? Le coordinateur est appelé dès qu’un script et un casting sont validés. Ils décortiquent toutes les scènes 'touchy' avec l’équipe de réalisation pour en saisir le sens et l’esprit et puis ils discutent avec les acteurs pour connaître 'leurs limites'. Ce travail est fait d’incessants allers retours entre la production et les comédiens. Ensuite, tout le monde s’accorde pour signer des clauses de nudité, qui ont une valeur légale auprès du syndicat des acteurs. Et le jour du tournage, le coordinateur se trouve assis à côté du réalisateur pour vérifier le respect de ce contrat et le réalisme de la scène. Il fait attention aussi à ce que le langage de l’équipe technique ne soit ni blessant ni sexiste.

Mais est-ce que ce travail peut s’apparenter à de la censure ?

Dans la déontologie officielle du coordonnateur d’intimité, ils sont censés ne jamais remettre en cause le choix ou la ­nécessité d’une scène de nudité. Ils ne censurent pas, mais s’assurent que tout le monde se sente en sécurité. Aujourd’hui, cette profession fait partie de ceux qui connaissent la plus forte croissance dans l’industrie du divertissement. L’apparition de ce tout nouveau métier ainsi que les nouvelles générations d’acteurs sensibilisés aux notions de consentements pourraient aider cette industrie à évoluer dans le bon sens. Il était temps, j’ai envie de dire !

Sur le même sujet

22 sept. 2021 à 06:45
2 min
23 juin 2021 à 06:45
2 min

Articles recommandés pour vous