RTBFPasser au contenu

Exposition - Accueil

Du bon usage des photos dans les musées

Du bon usage des photos dans les musées

Fruit d'un groupe de travail créé en 2012 associant professionnels et représentants de la société civile, la charte se décline en cinq engagements. Car avec l'émergence du numérique et des réseaux sociaux, l'interdiction de la photographie "génère souvent des sentiments d'incompréhension et de frustration", souligne le ministère dans un communiqué.

Première recommandation de cette charte: "Dès son arrivée, le visiteur désactive son flash et fait en sorte de ne pas gêner les autres visiteurs lorsqu'il photographie ou filme".

Le photographe doit par ailleurs veiller "à ne pas porter atteinte à l'intégrité des oeuvres".

Le visiteur peut partager et diffuser ses photos et ses vidéos, "spécialement sur Internet et les réseaux sociaux, dans le cadre de la législation en vigueur".

Mais il doit éviter "de prendre une photographie d'un membre du personnel de l'établissement en tant que sujet principal identifiable sans son autorisation formelle".

Enfin, si le visiteur veut employer un matériel supplémentaire (éclairage par exemple), il "doit faire une demande d'autorisation spécifique".

La pratique de la photographie peut "susciter de multiples conflits avec les équipes d'accueil et de surveillance, voire entre visiteurs", la cohabitation entre +visiteurs-photographes+ et ceux qui ne le sont pas s'avérant "parfois problématique", dit le ministère.

Un spot rappelant l'esprit de la charte sera diffusé jusqu'au 28 septembre sur l'ensemble des chaînes du groupe France Télévisions.

 

AFP Relax News

Sur le même sujet

10 oct. 2014 à 06:24
1 min

Articles recommandés pour vous