RTBFPasser au contenu
Rechercher

Vidéo

Drogues : le marché de la métamphétamine en expansion en Belgique

L'invité dans l'actu est Maurizio Ferrara

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

31 mai 2022 à 08:18Temps de lecture1 min
Par A. Lo. sur base d'une interview d'Aline Gonçalves

L’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies mène chaque année une analyse des eaux d’égout dans 75 villes européennes. Et il en ressort que la Belgique, surtout Anvers, est parmi les taux les plus élevés de drogues dans ces échantillons.

La drogue peut se retrouver dans les eaux usées, soit parce qu’on l’y a jeté volontairement, par exemple pour échapper à un contrôle de police, soit elle s’y retrouve via l’urine ou les matières fécales des consommateurs. Le dernier rapport montre une augmentation de la présence de cocaïne, d’amphétamines, de métamphétamine et d’ecstasy dans les eaux usées de Bruxelles, mais aussi dans les eaux usées d’Anvers. Ce qui confirme son statut de plaque tournante de la drogue en Europe, notamment via son port.

On en parle avec Maurizio Ferrara, psychologue clinicien à l’ASBL Infor Drogues, spécialisé dans l’accompagnement des addicts à la méthamphétamine.

Sur le même sujet

14 suspects placés sous mandat d’arrêt dans un dossier de trafic de drogue

De la cocaïne à la place du café: comment 500 kilos de drogue ont atterri chez Nespresso en passant par Anvers

Monde Europe

Articles recommandés pour vous