RTBFPasser au contenu
Rechercher

Drame de Bracquegnies

Drame de Strépy-Bracquegnies : la Ville de La Louvière se constitue partie civile, mais qu’est-ce que ça signifie ?

23 mars 2022 à 15:18 - mise à jour 23 mars 2022 à 21:13Temps de lecture1 min
Par Ibrahim Molough

La Ville de La Louvière a annoncé mardi soir qu’elle allait se constituer partie civile dans le cadre de l’instruction qui a été ouverte à la suite de l’accident mortel survenu dimanche à Strépy-Bracquegnies. Pour rappel, une voiture circulant à vive allure a heurté un groupe carnavalesque, faisant 6 morts et 39 blessés.

Qu’est-ce qu’une telle décision signifie et quelles en sont les conséquences ?

Se porter partie civile

L’avocat pénaliste Didier De Quevy précise que "l’on se constitue partie civile dans le but de demander réparation quand on a été victime d’une agression ou d’un fait pénal grave".

Dans quel but ?

"Les citoyens se sentent touchés par ce drame et la population. La ville se sent responsable car l’accident s’est déroulé sur son territoire", explique Didier De Quevy.

D’après Didier De Quevy, la ville se constitue partie civile pour deux raisons. Premièrement, car elle a subi un préjudice au niveau de son image. La réputation de la ville a été entachée par cet accident mortel. Deuxièmement, parce qu’elle a aussi subi des dégâts matériels, par exemple sur le mobilier urbain. Mais surtout, la Ville s’implique dans l’affaire car de nombreux agents communaux ont été touchés, compte tenu des nombreuses personnes décédées et blessées dans ce drame. Elle espère ainsi obtenir réparation pour ses citoyens lésés.

De plus, une raison essentielle qui pousse la Ville à se constituer partie civile est qu'elle aura accès au dossier.

Sur le même sujet

Le chauffard de Bracquegnies Paolo F. placé sous bracelet électronique: le parquet interjette appel, il reste en prison

Drame de Bracquegnies

Drame à Strépy-Bracquegnies : plus de 150 témoins se sont manifestés

Belgique

Articles recommandés pour vous