Drame de Bracquegnies

Drame de Strépy-Bracquegnies : des analyses supplémentaires sont en cours

Suite à l’accident mortel au carnaval de Strépy-Bracquegnies qui a fait 6 morts et 39 blessés, des analyses toxicologiques sont en cours pour déterminer si les auteurs des faits étaient sous l’influence de stupéfiants.

Pour rappel, les premiers résultats font état de 0,29 mg/litre d’air alvéolaire expiré pour le chauffeur, Paolo F.

Procédure des analyses

D’après Vincent Di Fiazo, expert judiciaire en toxicologie à l’INCC (Institut National de Criminalistique et de Criminologie), le test salivaire permet de détecter plusieurs drogues qui sont mentionnées dans la loi sur la circulation routière : amphétamine, extasie, THC, cocaïne et héroïne.

En ce qui concerne les analyses sanguines, toujours selon l’expert, ces dernières ne permettent pas d’analyser d’autres substances. Cependant, elles peuvent déterminer plus précisément les taux dans le sang.

De plus, la juge d’instruction peut demander des analyses complémentaires si nécessaire, et par ce biais, rechercher d’autres drogues voire des traces d’alcool.

Dans le contexte d’une recherche pour un dossier de circulation routière, la justice a 14 jours pour demander ces analyses, à partir du moment où elle reçoit les premiers échantillons et le réquisitoire. Néanmoins, si l’analyse englobe des drogues supplémentaires à celles citées précédemment, le délai peut être prolongé jusqu’à un mois.

Extrait du JT du 22 mars 2022

Sur le même sujet

Le chauffard de Bracquegnies Paolo F. placé sous bracelet électronique: le parquet interjette appel, il reste en prison

Drame de Bracquegnies

Tout ça "par la passion et la folie de la vitesse": le message plein de dignité de l’échevin Toni Gava, blessé dimanche, au chauffard de Bracquegnies

Drame de Bracquegnies

Articles recommandés pour vous